J'ai vu le bulletin de salaire de mon ami professeur.
J'en profite pour dire que les journalistes divaguent. Le Point et Match (mais avec une fourchette) ont annoncé des primes exhorbitantes pour les professeurs certifiés, jusqu'à 10 000 € à peu prés par an.
Voilà les chiffres, tous ont une prime de 1400 € et certains ont une deuxième prime de 1133 €. Cette deuxième prime est attribuée sous réserve d'exercer certaines fonctions d'accueil des parents, des élèves et d'étude de dossiers qui prend de 15 à 30 heures par an. Dans le cas le plus défavorable (30 h) cela fait une rémunération de 38 € de l'heure. Traiter de prime cette rémunération me semble excessif lorsque mon spécialiste me prend 40 € au quart d'heure ! Glissons.

Il a fait grève et on lui a retenu un jour, c'est normal.

On lui a retenu le même pourcentage sur sa prime d'accueil des parents et des élèves qu'il recevra forcément le lendemain ou la semaine suivante, c'est à dire qu'il fera exactement le même boulot mais avec un peu moins d'argent, je ris.

Mais là où je me tords de rire c'est qu'on lui a retenu la même somme pour sa cotisation retraite. Ah Ah Ah

Donc s'il fait un mois de grève on lui retiendra tout et il devra donner en plus de l'argent à l'état. Je me roule par terre.

Voilà comment sauver la France, obliger tous les enseignants à faire un mois de grève, on économisera ainsi 2 milliards € (2000 € par tête de pipe) et on leur fera verser 200 millions € pour la retraite des autres. Dame, c'est pas parce qu'ils ne travaillent pas qu'ils ne doivent pas donner pour les retraités,non? MDR

Et avec un an de grève on encaisse 26,4 M€, on peut renoncer à la réforme et satisfaire ainsi tous les fonctionnaires de l'éducation. C'est l'histoire du serpent qui se mord la queue. MDR MDR

Eh, personne parmi vous n'a envie d'être prof? On recrute.
J'ai lu que Ferry avait reconnu une chute de 20% environ des vocations...bientôt des vacations.

Ne riez pas trop...si cela continue on va tirer au sort qui parmi nous sera volontaire pour aller dans les banlieues pauvres se faire tabasser et les quartiers riches se faire cracher dessus.