Un certain Imbert, paraplégique, plus quelques autres problèmes, désire mourir depuis longtemps. Il a écrit au président, qui n'a rien fait d'ailleurs (il ne pouvait rien faire certes sauf proposer une lois autorisant l'euthanasie pour ceux dont l'état était sans espoir et qui réitétreraient leur demande) pour obtenir le droit de mourir.

Sa mère, courageusement , a essayé de l'aider à mourir. Elle est arrêtée et lui est...en réanimation intensive !
Ainsi les médecins font tous leurs efforts pour sauver une personne qui depuis des années supplie de mourir.

Vous me direz que c'est le serment d'Hippocrate qui les y oblige.
Et la libre volonté de leur patient ils en font quoi?

Priez mes amis, si vous êtes en phases terminale d'une maladie ne vous laissant aucune chance et vous faisant horriblement souffrir, de ne pas tomber sur un de ces médecins acharnés à respecter un serment au contenu imprécis au dépens de votre intérêt.