Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 44
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    Les daubinettes à l’arche de Noé

    Nous savons tous que les animaux ont été créés par Dieu.
    Aujourd’hui, nous allons les passer en revue tels qu’ils ont été représentés dans le Bestiaire d’Aberdeen, un somptueux manuscrit irlandais de la fin du XII siècle.

    Qu’est-ce qu’un bestiaire ? Le terme fait son apparition au début du XII siècle et désigne des ouvrages en vers ou en prose utilisant la description de certains animaux réels ou légendaires, en vue d'un enseignement moral et religieux. Il s'agit à la fois de manuels sommaires d'histoire naturelle et d'abrégés de doctrine chrétienne illustrée.

    Voyons tout d’abord comment Dieu a procédé. Manifestement, sur cette image, il en est à la création des oiseaux : il y en a de toute sorte, des hérons, des grues, des pélicans, la gent ailée tout nouvellement créée s’arrange les plumes, s’essaie au vol, en un mot, découvre ce monde nouveau et merveilleux.

    Il est fort vraisemblable que le travail lui a ouvert l’appétit. Je me l’imagine très bien faire une pose, se faire servir du café (par des anges, il faut bien qu’ils travaillent aussi un peu, non ?), des croissants, des pains au lait et autres …

    Ma daubinette dont le nom est composé des deux mots, le patronyme de son créateur, je suppose, et un autre, pourrait bien être mangée par Dieu à l’occasion décrite ci-dessus.

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    2. Dieu crée les animaux - suite

    Travailleur infatigable, après avoir créé les oiseaux, il aborde le chapitre des mammifères. L’éléphant et chèvre, lapin et belette sont déjà là, combien d’autres bêtes attendent d’être incarnées ?

    Mais, quelle satisfaction de pouvoir annoncer, une fois son travail fini : voilà, c’est ouvert !
    Pas certain qu’il le fasse en français, d’ailleurs, tout le monde se fait anglophone, alors, pourquoi notre Créateur ferait-il une exception ?
    Eh bien, pour trouver ma valeur, vous aussi vous devez faire appel à la langue d’outre Manche.

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    3. Adam donne aux animaux les noms

    Une fois le processus de création terminé, c’est à Adam qu’a été confiée la mission ô combien importante de leur donner des noms. On voit qu’il était pleinement conscient de ses responsabilités, comme en témoigne le sérieux avec lequel il passe en revue les animaux venus recevoir leur pièce d’identité : il lui faut trouver à tout le monde un nom juste, correspondant à la symbolique de chacun.

    Il est vrai qu’un nom bien trouvé vous fait partir du bon pied dans la vie. C’est une tache très importante qui ne supporte aucun bricolage, et nul doute qu’Adam s’est comporté comme un être responsable.

    Lisez bien attentivement ma dernière phrase, et le nom de ma daubette vous sera révélé.

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    4. Du phénix

    Cet oiseau de la taille d’un aigle, avec des ailes rouges et dorées, qui vit pendant plusieurs siècles et se brûle lui-même pour renaître de ses cendres, tient dans le bestiaire moyenâgeux une place d’honneur, car il symbolise la résurrection du Christ.

    Et justement, cette petite-là, au vu de son graph, on peut dire qu’elle aussi elle renaît de ses cendres. De plus, son patronyme relève de l’ornithologie, donc j’ai eu toutes les raisons du monde de l’accoler à l’oiseau mythique.

  5. #5
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    5. De l’unicorne ou la licorne

    L’unicorne arabe, le farouche et belliqueux « karkadan », qui peut emprunter de multiples formes, est peint ici sous celle de la douce antilope à corne unique qui purifie les eaux polluées, écoute les créatures démoniaques, réunit les paires d’opposés et permet aux êtres séparés de se rejoindre.

    Cependant en Perse, une corne simple était le symbole de la cruauté et du danger. Le « shadhah-var », variante locale d’unicorne, était considéré comme une bête dangereuse. Sa corne est creuse à son extrémité et le vent en s’y engouffrant produit des sons mélodieux. Cette mélodie séduit les autres animaux qui sortent de leur repaire et se font tuer par le Shadhah-var lorsqu’ils parviennent auprès de lui.

    En fait, au Moyen Age, la licorne a l'apparence qu'on veut bien lui donner. Comme son nom l'indique, on l'identifie avec sûreté grâce à sa corne à laquelle on prête des vertus curatives, protectrices et aphrodisiaques. C'est pourquoi la licorne suscite la convoitise des hommes : nombreux sont les récits narrant la capture d'une licorne par des chasseurs grâce à l'intervention d'une jeune fille vierge. Elle seule a le pouvoir d'apaiser cette créature farouche et combative, qui vient nicher sa tête dans son giron et s'endort.


    Il est certain que notre daubinette tient de l’unicorne made in Arabie, elle est douce et gentille. Elle aime bien cavaler là-haut, dans des montagnes, en compagnie d’autres animaux, et cette prédilection devrait vous faciliter vos travaux de recherche et de divination, si, encore une fois, vous mobilisez vos connaissances des langues étrangères

  6. #6
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    6. Du pélican

    Pélican quant à lui personnifie le sacrifice du Christ car trois jours après la naissance de ses petits, cet oiseau s’ouvre, dit-on, son flanc pour les arroser de son sang et les ramener à la vie.

    Le sacrifice, soyez sûrs que notre petite s’y entend incontestablement : n’a-t-elle pas réduit ses dépenses de représentation et autres choses dispendieuses et non essentielles, pour préserver sa trésorerie ? Je suis sûre qu’elle l’a fait, intelligente et logique comme elle est.

  7. #7
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    7. De l’agneau

    Enfin, la symbolique de l’agneau est connue de tous. Le doux angeau est un allégorie eucharistique, l’agneau victorieux de l’Apocalypse, porte-étendard du Seigneur.

    La daubinette présente est douce et gentille. Son patronyme fait penser à une amante de Zeus, belle jeune fille qui a souffert de la jalousie de la vindicative Héra qui l’a transformée en un animal. La première syllabe de ma daubinette vous fournit le nom de cette infortunée créature.

  8. #8
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    8. Du chamois

    On prêtait au chamois une extraordinaire et croissante puissance de vue. A mesure qu’il s'élève en gravissant les plus hauts sommets il acquiert le privilège, non seulement de voir son champ de vision s'élargir et s'étendre, mais encore celui de sentir croître extraordinairement en lui sa puissance, son acuité visuelle, en sorte que nul être au monde ne saurait, à son égal, embrasser d'un coup d’œil les étendues les plus immenses, ni distinguer aussi parfaitement les détails. C’est pour cette aptitude extraordinaire que le chamois représentait allégoriquement la figure du Christ qui observe, des hauteurs du ciel, les actes des justes et des méchants en vue des rémunérations et des. justices futures.

    En Asie, l'on dit pourtant que le chamois, qui possède la faculté de voir tout, même en enfer, aime à crever les yeux des hommes ; et la médecine hindoue désigne une maladie des yeux sous le nom de mal du chamois..

    La raison sociale de notre daubinette pourrait être aisément trouvée si on tient compte des goûts alimentaires du chamois : en effet, cet herbivore affectionne particulièrement les céréales, du moins, c’est ce qu’on m’a affirmé. Vous y êtes ?

  9. #9
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    9. Des abeilles

    L’abeille était considérée comme un symbole du Christ-roi qui concède aux justes « la récompense du miel avec la douceur éternelle et aux damnés le châtiment de son dard acéré ». Elle avait la réputation d’un animal intrépide et même dangereux. Ce n’est pas pour rien que dans la Bible, les ennemis d’Israël sont comparés à un essaim.
    Détail cocasse : on croyait que les abeilles des cadavres des bœufs !

    Ma daubinette ressemble quelque part à une abeille : assez grégaire, elle niche dans une espèce d’usine désinfectée qu’elle a aménagé confortablement et à la mode. Mais si l’abeille est travailleuse, notre petite valeur est plutôt glandeuse, elle qui passe tout son temps à jouer !

  10. #10
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    10. Du loup

    Le loup est fort dans la poitrine, mais faible dans les reins. Il ne peut fléchir la tête vers l'arrière à moins de tourner le corps tout entier. Il se nourrit à la fois de proies et de vent. La louve met bas au mois de mai, quand il tonne, et absolument jamais dans une autre période.

    S'il arrive à la louve de marcher sur une brindille ou sur quelque chose qui fasse du bruit, elle se mord très fort à la patte. De nuit, ses yeux brillent comme des chandelles.

    Cet animal maléfique représente le Diable, car celui-ci éprouve constamment de la haine pour l'espèce humaine, et il rôde autour des pensées des fidèles afin de tromper leurs âmes. Le fait que le loup est fort par-devant et faible dans les membres de derrière est le symbole du Diable lui-même qui, d'abord, fut ange dans les Cieux et qui, maintenant qu'il en a été chassé, est méchant. Les yeux du loup qui brillent dans la nuit, ce sont les œuvres du Diable, qui paraissent belles et agréables aux hommes dépourvus de raison, et à ceux qui sont aveugles des yeux de leur cœur. Le fait que le loup ne peut fléchir le cou sans tourner tout le corps signifie que le Diable ne peut se tourner vers aucun bien.

    Le loup ôte toute force de crier à un homme quand il le voit le premier, et cet homme ne peut donc recevoir le secours de personnes qui se trouvent loin de lui : que celui-ci laisse alors tomber ses vêtements à ses pieds, et qu'il les piétine en frappant deux pierres l'une contre l'autre de ses mains : il ôtera ainsi sa force et son courage au loup, qui prendra la fuite tandis que l'homme demeurera sain et sauf.

    Voilà le modus operandi, vous savez donc désormais ce que vous auriez à faire en cas d’une rencontre imprévue.
    Vous n’avez en revanche rien à redouter à ma daubinette qui est tout à fait inoffensive. Etant en panne sèche d’imagination, je ne sais vraiment pas comment la rattacher à l’image. Disons que son nom qui comporte 4 lettres, commence par la première de l’alphabet, et se termine par la pénultième. Ajoutons que trois lettres des quatre sont des voyelles. J’espère que cela vous suffira pour la trouver.

Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. arche-nemo
    Par esope dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/04/2003, 18h47

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •