Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
  1. #1
    Banned Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 671

    Art de la manipulation. 11/09/2001.

    Georges Monbiot "the guardian" 18 septembre 2001 :

    "Si Ben Laden n'existait pas il faudrait que l'Amérique l'invente"

    Arundhati Roy ajoute ce commentaire : "en un sens elle l'a inventé"
    (ben laden, secret de famille de l'Amérique)


    A propos de l'attentat lui même :

    Sur le film des frères Naudets : "11 septembre loin de s'éclaircir l'énigme s'épaissit". Alias , 26 octobre 2002.

    Avant et aprés le 11 septembre 2001 une série de rencontres a eu lieu entre officiels américains et spécialistes de films catastrophes. Magazine économique Variety, confirmé par la bbc le 08 octobre 2001, et le directeur de l'institut lequel s'est refusé à parler du contenu de ces rencontres.

    L'institut de californie "for creative technologie" ou l'armée est partie prenante a entre autres pour mission la simulation de catastrophes, notammant dues au terrorisme. (participèrent entre autres à ces réunions le scénariste de piège de cristal, le réalisateur de missing in action, delta force one).

    Par ailleurs il faut se souvenir qu'à l'époque le cinéma connaissait une vague de film type "pearl harbor", qui venait de sortir. Aujourdhui on sait que le pentagone était derrière cette mode...

    Le pentagone par la bouche de Philip Strub admet que le but principal de cette opération est la propagande.
    "ce que nous faisons a pour but d'influencer l'opinino publique".


    La liste des films telle quell est révélée dans Brill's Content est éloquente.

    Au dela de ce que les attentats ont de singulier de part la précision, l'efficacité, la puissance, que permet l'état actuel de l'évolution technologique, ils ne s'incrivent pas moins dans une filiation aisément reconnaissable. Dans chacune des autres occurences, la préparation psychologique et militaire, le déroulement puis les retombées géopolitiques sont quasi indentiques.

    Il s'agit à chaque fois de sensibiliser l'opinion à un péril fabriqué de toutes pièces, dont la tension qu'il crée croit jusqu'à un point critique. Survient alors un attentat spectaculaire qui sert de prétexte à une entreprise de conquète déguisée en campagne humanitaire, entamée au nom de la justice et de légitimes représailles.

    (ceux qui auraient lu "tempête rouge" de tom clancy se souviendront que c'est exactement le modus operandi employé par les rouges dans le livre.
    Il est d'ailleurs amusant de constater que les attentats à l'avion dont un représantant des usa a prétendu qu'ils étaient totalement imprévisibles dans leur forme pour justifier certaines incohérences, alors que quelques jours auparavant il en avait évoquait la possibilitée, sont aussi dans le scénario d'un autre livre de tom clancy...

    Pour saisir dans toute son ampleur l'illogisme de la version officille de la tragédie du 11/09/2001 il est indispensable de suivre avec minutie le déroulement des faits. De chaque épisode considéré dans son inévitabilité, découlent une ou plusieurs retombées, dont l'existance même suffit à rendre inconcevable l'explication du gouvernement américain, adoptée sans examen par les médias internationaux.
    Seul "le guardian" britanique émit quelques doutes à propos de l'un ou l'autre point. L'immense majorité des médias non content d'entériner la version de washington a systématiquement écarté les témoignages dissonants.

    "les gouvernements ont toujours tendance a mentir", précise lewis Lapham, mais ils ne l'ont jamais fait de manière aussi éhontée qu'aujourdhui. Ce que la situation des médias contribue à agraver.
    A savoir que le canal nbc est détenu par general electric, dont une grosse part de l'activité repose sur l'armement. Ou que abc est la propriété de disney qui travaille plus à l'engourdissement des spectateurs qu'à l'éveil de leur intelligence.

    Figaro magazine 8/11/2002.

    Vancouvert sun : ian mulgrew fait par de sa perplexité face à l'acharnement dont fait preuve bush et son vice président pour limiter la portée des enquètes parlementaires.

    L'ancien ministre allemand andrea von bullow s'est permis de douter que la responsabilité des attentats put être imputée à la seule organisation de ben laden. Voire que ce dernier y fut pour quelque chose... Il trouve par ailleurs inacceptable que les hypothèses mettant en évidence les incohérences de la version officielle aient été par principe écartées. Tagesspiel magazine 13/01/2002.

    L'"indépendant" de londres s'interroge losrque bush assure en publique en deux apparitions qu'il a vu l'impact contre la première des deux tours alors même qu'officiellement il n'existe encore aucune images.


    En 1998 le numéro trois de la cia est kronsard, directeur exécutif. Jusque 1997 il dirige la banque trust-ab brown, impliquée dans le blanchiment d'argent et achetée en 1995 par deutsche bank. Les 06 et 07 spetembre 2001, la banque acquiert 4774 options de vente sur united airline, contre 396 option d'achat, faisant un bénéfice de 5 millions de dollars. Le 10 septembre ce sont 4516 options de vente sur américain airline qui sont assurées contre 748 à l'achat.

    les transaction quotidiennes sur ces compagnies se montent à 2157 alors qu'elles étaient auparavant à 27 chez morgan, 12215 pour 252 chez merrill.

    Hors c'est la filiale américaine de alex brown qui a acquis une grande partie de ces options. Derrière il y a la cia...





    A la remarque de blou. Effectivement trouver une poignée de gugus fanatisée pour détourner un avio avec des cutters n'a rien de compliqué. Cependant une question demeure, pourquoi des cutters, aors que glock entre autre je crois fabrique d'excellants pistolet indétectables. Un moyen quand même plus sur qu'un cutter. (avantage le cutter, l'égorgement, c'est une tradition bien arabe dans l'imaginaire des gens)

    Ce qui se compliqe sérieusement c'est de mener des appareils dans des tours, même des pilotes professionnels considèrent que leurs chance sont extrèmement limitées...

    Par contre le radio guidage déja testé et employé avec réussite aux usa permet une certitude de réussite. Hors tous les radios amateurs, les personnes sur les ondes avant les attentats ont signalé des troubles sur le réseau...

    De même les pompiers New-yorkais ont signalé à leur arrivé (bien aprés les impacts) des explosions semblables à celle de la dynamite. Ce qui corroborerait l'avis d'un spécialiste américain pour qui les tours n'auraient jamais du tomber suite au seul impact des avions... Les pompiers avaient d'ailleurs demandé une enquète. Là on sort largement d'une opération monté par un groupuscule terroriste. Si l'on admet par ailleurs que la cia n'est pas blanche dans cette histoire, il est invraisemblable de penser que les trois autres agences de sécurité du pays aient été dans l'ignorance du complot. Souvenons qu'au cours de cette journée les pirates afin de s'indifier donnèrent les codes secrets des quatre principales agences de sécurité américaine. Codes que ne possèdent aux usa qu'une poignée de personne et encore jamais les quatre ensembles... On sort largement du cadre du bricolage terroriste...


    Pour ce qui est des avions :

    "un ingénieur britanique, spécialiste de l'aviation a émis une théorie cohérente, sur laquelle nous reviendrons, fournissant le lien manquant entre le mystère de l'extraordinaire habileté des pilotes des quatre avions suicides et le fait que les pirates aient été notoirement incapables de piloter des petits appareils de tourisme."

    "par ailleurs on ne compte plus les témoignages sérieux d'anciens agents de renseignements, d'hommes d'affaires, de politiciens confirmant les attaches entre l'islamisme radical dont ben laden et son réseau et des menbres éminents de l'administration bush a commencer par le président et sa famille..."


    L'explication du silence des gens de al quaida est simple, combien de personnes chez eux connaissent réellement les tenants et aboutissants de la politique de leurs chefs??

    Une stratégie défine par une poignée de dirigeants, manipulant les troupers de base.

    Combien de gauliste partisants de l'algérie française ayant oeuvrés pour le retour de de gaulle pendant la guerre d'algérie savaient qu'il avait déja décidé d'abandonner ce pays...

    En l'occurence il ne sagit pas de racontars sur le net, mais de renseignement trouvés dans une certaine presse. Celle qui a refusé de cautionner totalement une version officielle qui ne faisait pas de vagues...

    Magazines ou ouvrages donnant eux même les sources, les journaux corroborant ces affirmations.

    Ensuite il y eut le bouquin de Meyssian? du réseau Voltaire (je dois le mettre en bibliothèque mais il est prété, pas la peine de vous faire une photo...)
    Son auteur est passé chez Ardisson un soir.
    Suite à certaines critiques sur son ouvrage il a ressorti un deuxième livre, confondant ses détracteurs.
    La aussi dans une presse classique dira t'on j'ai trouvé des critiques soulignant son travail sur ce deuxième opus.

    Ensuite vous avez les livres "Etats-Unis la manipulation planétaire".
    "la guerre des Bushs"

    Il y eut aussi (la je ne me souviens plus dans quel livre je l'ai pioché) l'intervention de notre ex ministre des affaires étrangères interpellant les américains alors qu'ils faisaient allègrement descendre les opposants à leur expension économique. D'un ancien candidat à la présidence au Libéria, à un pacifiste reconnu aux philippines, une bonne demie douzaine de personnes payèrent ainsi leur engagement contre les usa.

    Cette façon de faire n'est pas nouvelle, les anciens dirigeants de la cia eux mêmes se sont quelques peu lachés dans une série passé sur arte voilà quelques semaines. lls ne se sont pas cachés d'avoir pratiqué l'assassinat.

    Cette intervention de notre ministre provoqué par chirac et jospin à l'époque, soutenue ensuite par les anglais n'est pas un bruit de toile...
    De même que la réaction des usa, "les Français ont des vapeurs de vierge".

    Mais il semblerait qu'elle ait portée ses fruits.

    Pour ce qui est des liens entre Bushs et Ladens family rien de vulgaires bruits sur internet, c'est de notoriété publique.

    Ces liens ont été évoqué dans de grands journaux nationaux, internationaux.

    Ce qu'il faut comprendre c'est simplement (voir l'émission "la dictature des médias") qu'en France comme aux états-Unis la presse est entre les mains de groupes financiers puissants. Elle est dirigée, muselée (voir encore le dernier exemple avec le "monde" qui abrita des agents soviétiques, et vient de licencier un de ses journalistes qui eut l'audace de s'élever contre le système.

    Seuls quelques rares journaux (dont Mariane apparamment) ont une réelle indépendance. Les autres sont pris entre intérêt politique, financiers et idéologie...

    Effectivement la genèse de l'histoire de la nation américaine est éloquente.
    L'histoire montre que toute personne, tout peuple ayant souffert dans son passé est prédisposé à repercuter ses malheurs sur les autres.
    Hors essentiellement les immigrants furent des persécutés, miséreux, ou aventuriers, ça n'augurait rien de bon...

    La façon dont les indiens furent traités parle d'elle même. Un documentaire passe en ce moment sur canal+, traitant du rapport des américains avec les armes. Là aussi ont retrouve leurs peurs et travers ancestraux...

    Attention toute fois à ne pas tout simplifier, n'allons pas en faire une nation de criminels.

    Il y a surement beaucoup , surement même essentiellement des braves types dans ce pays. Mais entre une culture reflétant leurs angoisses d'autrefois, leur fanatisme religieux, il faut quand même savoir que dans le genre intégriste choisi pour une mission, il se posent là aussi. Les psychoses dont ils sont victimes (voir une amérique qui fait peur), et surtout l'avidité de leur classe dirigeante il y a quand même un certain soucis à se faire.

    Je ne sais si certains avaient vu sur les guignols l'analyse de Tapis à JMM, lui faisant remarquer qu'en france nous avions de requins mais qu'aux states c'étaient des tyranosaures.

    Il suffit de se pencher sur leur histoire pour se rendre compte qu'ils représentent un réel danger pour l'équilibre du monde...



    Que Meyssian soit un rigolo peut être, ce qui est certain c’est que dans ses ouvrages il a réuni des faits des plus suspects. Que d’autres dénoncent également… Ses élèments sont tous corroborés par des articles pris dans la presse internationale, chez des instances officielles, des spécialistes reconnus. On peut douter de l’individu (personnellement j’ai suffisamment donné mon opinon à ce sujet, rester septique, garder du recul, et receuillir un maximum d’informations d’un maximum de sources), mais il n’en demeure pas moins que que les éléments cités sont pour la plupart vérifiables auprés de sources considérés comme sures… Tu prends le problème de l’avion sur le pentagone soit. Si je devais donner mon avis j’aurai peut être tendance à penser qu’effectivement in y eut un avion dessus. Maintenant il faut bien reconnaître que certaines choses sont troublantes à ce sujet. Il suffit de voir les photos pour avoir des doutes, ou sont les traces de l’impact des ailes sur le batiment ? Même le peu de profondeur de l’impact semble suspect, le pentagone n’est guère touché un ou deux cercles…

  2. #2
    Banned Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 671
    Les similitudes entre les évènements antérieurs, embryonnaires dans le cas du Maine, plus élaborés dans celui de Pearl Harbor et les attentats (stratégiquement insignifiants) contre les twin towers et le Pentagone, la parenté idéologique et le même paradigme de l’exécution laissent à penser que la version officielle est la dernière à croire.

    Le 11/09 à 07h58 le vol 175 quitte l’aéroport de Boston. A 07h 59 c’est le tour du vol 11, A 08h41 le vol 93, Entre 08h05 et 08h10 il est détourné.Il mettra prêt de 40 minutes avant de s’écraser sur la tour.
    Dés cette minute et pendant 01heure 30 il n’y aura aucune réaction militaire…



    Journaliste Peter Jennings : D’est en ouest aucun appareil ne peut décoller sans être pour le moins controlé ou avoir l’aval de la faa. (fédéral aviation administration).
    Ce que confirme son confrère John Nance : Les vols sont tous suivis par les tours de contrôle, lesquelles à n’importe quel moment peuvent mettre un terme à n’importe quel vol sur un simple coup de téléphone.

    Par ailleurs le gouvernement a mis au point un plan précis depuis longtemps applicable aussitôt qu’un détournement est annoncé. Ce plan aurait dû être d’autant plus vivement appliqué que le transpondeur (émeteur recepteur répondant automatiquement à un signal extérieur, radar.. La position de l’appareil est emplifié sur les écrans des controleurs) du vol 11 avait été déconnecté.

    Manœuvre ayant failli à ce moment là :

    La faa est directement reliée au national military command center, nmcc, aux services secrets, et au cabinet du président. Ce dernier étant lui aussi en liaison avec chacun des organes cités.Dans les minutes qui suivent un détournement ou ce qui est soupçonné d’en être un, la faa averti pour le moins l’un d’entre eux. En l’occurrence le nmcc qu’elle eut du contacter.

    Le vice-président Cheney eut un lapsus révélateur, avouant un instant que les services secrets ont un arrangement avec la faa. Ils avaient entre eux accés téléphonique libre aussitôt que le wtc eut été… trouble.
    Le journaliste tente de lui venir en aide, Cheney ne répond pas et enchaine sur autre chose.
    On est en droit de penser que le mot était touché.

    Pour que rien ne ce soit passé entre 08h10 moment du détournement et 08h46 il faut donc :

    Que la faa n’ait rien fait, ce qui est inhabituel.
    Qu’ayant averti une des instances normales celle ci n’ait pas réagi, chose impensable.
    Que la maison blanche n’est reçu avis de ce qui ce passait ni de la faa, ni du nmcc , ni des services secrets.


    Ainsi 45 minutes ce sont écoulées sans la moindre réaction de la part des autoritées d’un pays volontiers paranoiaque dont les controles aux frontières sont parmis les plus pointilleux du monde. Et qui se vante de posséder les moyens de défense et de détection les plus performants…

    Un avertissement aurait été lancé à 08h38 par la faa à la base militaire d’otis, les controleurs ayant fait par du détournement (des ?). A 08h 44, deux f15 reçoivent l’ordre de décoller, à 08h52 ils sont en route. Entre temps le vol 11 a percuté la tour nord. Il s’est donc passé près de 45 minutes sans réponse militaire au détournement, alors même que la moindre modification d’un plan de vol motive habituellement l’envoi immédiat d’avions avec ordre d’attérrir.

    La première version officielle prétendait qu’aucun avion n’était parti en chasse tout simplement.
    La seconde quelques temps plus tard prétend que l’on a effectivement envoyé la chasse mais trop tard.

    L’alerte a été donné à une base située à 185 milles de New York, alors que la ville dispose de 8 bases de l’air force…L’excuse fut donc que les chasseurs étaient arrivés trop tard lorsque le deuxième vol s’écrase ils étaient encore à 70 milles de là.

    Au même instant au capitol a lieu une réunion de routine des chefs de l’état major. Le général Myers qui la préside voit sur un écran qu’un avion s’écrase sur une tour, il réintègre sa réunion comme si de rien n’était. (service de presse des armées).

    A 09h06 la police réalisant que le pays subit une attaque songe que la prochaine cible pourrait être le pentagone. A ce moment là tout le pays est au courant de ce qui ce passe. Que dire du premier d’entre eux ?

    Aux environs de 09h il quitte son hôtel pour se rendre à l’école primaire. Une dizaine de journalistes l’accompagne, ainsi qu’une importante délégation de personnel, services secrets, membres de son cabinet… Une première version fait état de l’incident suivant : tandis que le président va prendre sa place dans sa voiture, son chef du personnel à la maison blanche s’approche et lui murmure quelque chose à l’oreille. Bush palit et ne dit rien.

    Le journaliste Cochran s’approche et lui demande s’il est au courant de ce qui ce passe à New York ?
    Le président répond que oui et qu’il fera une déclaration à faire plus tard.

    La journaliste sonya ross qui se trouve également sur place apprend elle les attentats en roulant vers l’école. A l’arrivée elle ne trouve aucun officiel pour la renseigner, tous sont occupés, ce qui n’arrive pratiquement jamais. Quelques minutes plus tard Bush est en classe, c’est alors qu’il apprendrait officiellement les évènements.

    Quelques minutes après les attentats, toute l’amérique savait ce qu’il s’était passé à New York. Le président ne pouvait pas ne pas être au courant.

    Il en sait même plus que tout le monde puisque faa, nmcc avertissent la maison blanche, laquelle peut le joindre en permanence. Il doit déjà être au courant depuis le premier détournement, 08h10. Au pire, mais avec trois avions de détournés qu’elles sont les probabilités pour qu’il l’ait ignoré ? Au pire à 08h45 il est obligatoirement informé.

    Il reste encore le vol 77 détourné depuis 20 minutes et suivi au radar, et le vol 93 entre son décollage en retard, 08h41 et son écrasement 10h37, il se sera écoulé 01h56, même si l’on tient compte de l’heure du détournement c’est beaucoup trop. Depuis 09 heures toute l’amérique sait que des avions détournés menace son territoire. Pourquoi tant de temps ?

    A ce moment là il y a déjà deux avions dans les tours, Bush ne peut pas ne pas être au courant, cependant en admettant par simple jeu d’esprit qu’il ignore tout, la suite est incohérente. Il apprendrait la catastrophe, pas d’échange avec la personne qui lui transmet l’information, rien, il continue la leçon. Alors qu’au moins, un autre appareil est en vol vers une nouvelle cible, il reste tranquillement dans sa salle de classe.

    Jamais en pareil cas que cela ait eu lieu à l’école ou en partance pour s’y rendre il n’aurait dit avoir une déclaration à faire aussi vite. Il se doit en pareil cas de consulter son équipe.
    S’il a pu promettre des explications c’est peut être parceque qu’elles étaient prêtes depuis longtemps. « the independent ».


    Le président parle tout de suite de terrorisme. Sonya Ross est la première surprise, comment pouvait il d’emblée alors qu’il venait juste d’apprendre la tragédie, parler de terrorisme ? Alors que nul n’était encore capable de comprendre les évènements.

    Tandis que ce passe ces événement le vol 77 lui se dirige sur Washington, suivi par les radars.Il est détourné depuis 08h50. En admettant que les autorités américainen’aient pas compris que le ciel américain était survolé par des avions de ligne transformés en bombes volantes qu’à partir du deuxième impact 09h03, elles auraient du se trouver sur le pied de guerre à 09h10.

    A cette heure le vol 77 est à 25 minutes du pentagone,suivi à la trace sur les écrans radars. Là également d’après la première version qui coure jusqu’au 14/11 quand même. Aucun chasseur ne décolla, pour la bonne raison que personne n’avait encore compris ce qui ce passait…

    Devant l’absurdité de l’excuse une seconde version arrive. Un ordre aurait été donné à 09h30 à la base de langley enVirginie d’envoyer trois f16 à la rencontre du vol 77. La distance entre langley et Washington : 129 milles.

    L’avion percute le pentagone entre 09h37 et 09h43, les avions n’eurent donc pas le temps d’atteindre leur cible et arrivèrent sur washington vers 10 h. Si l’alerte avait été donné dès le détournement, juste aprés le premier impact sur les tours ou au pire à 09h15 ce qui semble déjà invraisemblable. Les chasseurs disposaient de 20 à 30 minutes.
    Les chasseurs volèrent à 258 milles à l’heure, la moitiée de leur vitesse de croisère. En allant à pleine vitesse ils auraient été sur place en moins de dix minutes. Donc dans les temps.

    On envoit des chasseurs en retard, venant de bases éloignées alors que comme pour New York Washington possède ses propres bases, andrew 10 milles du Pentagone. Et de surcroit ses avions volent à la moitié de leur capacitée, alors que deux avions ont déjà touché un objectif, et que deux autres sont en l’air…

    Là encore deux mensonges flagrants :

    Le porte parole du pentagone déclare n’avoir pas été au courant qu’un avion se dirigeait vers lui . Comment cela pourrait il être possible. La police elle même a prévenu le pentagone, dès 09h05. Le vol 77 est suivi par les radars. Que les membres du personnel du pentagone sont devant les écrans a comptempler la catastrophe en se demandant pourquoi on ne les évacue pas alors que les probabilités qu’ils soient la prochaine cible est maximale.

    Le journaliste dan Rather de cbs, s’interrogea sur la raison pour laquelle le pentagone ne jouit pas d’une protection qui lui permettrait d’arréter un agresseur potentiel au moyen d’une ligne de défense.
    L’idée que ni le pentagone ni New York n’étaient défendus fut confirmée par Cheney le 16/09 sur Meet the Press.

    Le fait est que huit bases entourent New York et que la mission de protéger le pentagone échoit à la base d’Andrew..

    Quelques minutes seulement après l’impact sur les tours toutes les forces armées américaines, dans le monde entier étaient en alerte.

    Toutes mais aucune mesure n’est prise pour protéger la capitale du pays.

    Pourquoi Cheney a t’il prétendu qu’intercepter un avion civil était un cas de conscience (ce qui fait doucement rigoler venant de la part des américains). Alors qu’il est avéré que le détournement d’avions civils de leur trajectoire avec soupçon de piratage fait partie des urgences ordinaires et fréquentes, et qu’il ait courant que des chasseures soient envoyés pour les intercepter avec ordre de les abattre si nécessaire.

    Le vol 77 détourné à 08h50 entre un peu après 09h30 dans la zone de protection de la maison blanche. Là comme au pentagone on sait qu’un avion potentiellement dangereux menace la maison du président des Etats-Unis. Celle ci est défendue par une batterie de missiles anti aérien.

    Il y a quelques années un illuminé a posé son avion sur la pelouse, le pilote avait été abattu. On abat sans hésitation un individu seul ne présentant aucun danger pour le président. Mais on laisse tranquillement survoler la maison blanche par un avion détourné dont la mission ne peut être que de s’écraser un autre objectif.

    Et pendant ce temps la réunion d’état major au capitol se poursuit paisiblement, donald rumsfeld lui est tranquillement installé dans son bureau du pentagone, alors qu’un avion suicide se dirige vers lui, en contradiction avec toutes les procédures.
    Rappelons qu’il est quand même responsable de la défense et que toutes les décisions dépendent de lui.


    La suite de l’emploi du temps du président est encore tout aussi surprenante. Il est en voyage officile, prévu depuis longtemps, selon un horaire rendu publique. Les scénari d’attaque contre le président datent de la guerre froide. Lorsque les responsables américains arguaient de l’impossibilité de prévoir ce type d’agression encore une fois ils se moquent du monde. D’autanht plus que l’un des leurs en avait évoqué la possibilité quelques semaines auparavant.

    A 09h35 il quitte l’école, aucune précaution paticulière n’est prise. Il se rend à l’aéroport pour prendre l’avion. Or non seulement la possibilitée d’une attaque par un commando ne semble venir à personne. Soit sur le trajet, soit à l’école même, mais tout ce petit monde grimpe dans l’avion présidentiel et s’envole allègrement dans les airs…

    L’intervention quatre jours plus tard de Cheney affirmant absurdement que les terroristes en voulaient à l’avion présidentiel ne convainquit personne…

    Sonya ross toujours avec le président décrit d’ailleurs dans son article l’angoisse qui fut la sienne lorsqu’ils embarquèrent et s’envolèrent sans aucune protection aérienne. Il est 09h55.

    Reste le vol 93. La première version est qu’il a été abattu par la chasse. Pourquoi si tard, alors qu’il ne représente aucun danger là ou il est…

    Devant les questions embarassantes une seconde version voit le jour. Une révolte des passagers a provoqué le crash. Elle a le mérite d’être plus héroique. L’honneur est sauf.

    Seulement les témoins affirment avoir vu un second avion en chasse derrière le vol 93, les débris fumants furent retrouvés et identifiés à 14 km du point d’impact…

    Qui a accepté un changement de plan de vol en direction de Washington et pourquoi, alors que l’on est en pleine série de détournements…

    Le vol a probablement été abattu, mais pourquoi ?

    Pour répondre à la remarque de nemo :

    Tous les pirates de l’air semblent avoir piloté les appareils avec la maitrise,le sang froid, la compétance des pilotes qu’ils avaient remplacés. Hors qu’apprend t’on en consultant les rapports de stage de chacun d’eux ?
    Que tous avaient suivis quatre entraînementsn ou trois en aout à bord de cesna et que leur résultats avaient été d’une médiocrité affligeante.


    Incomptétance aux commandes, anglais limité, incapable de voler seul sont les commentaires les plus marquants.
    Et ce sont ces pilotes à l’incapacité notire sur de petits appareils de tourisme qui auraient effectués des manœuvres aussi hardies qu’impeccables telles le virage à 360 degrés, effectué avec une extraordinaire habiletée, digne d’un avion de chasse du 77. Et qui auraient suivi sans flancher une ligne rectiligne les menant à un point précis de leur cible ?


    Ce serait ce mohammed atta dont les instructeurs précisent qu’il n’était pas à la hauteur de nos normes sur un petit avion qui aurait guidé le vol 11 contre le wtc.

    Mohammed atta, reçoit du directeur des services Pakistanais quelques semaines avant les attentats une somme substancielle. Le dit directeur devra démissionner lorsque l’information sortira dans la presse. Lorsque l’on sait qu’il avait reçu peu de temps auparavant la visite d’un de ces homologues de la cia, et que les services pakistanais sont à la botte de la cia…

    Pour ajouter à l’absurdité, les services secrets ont prétendu n’avoir eu vent de rien, être totalement aveugles, rien appris, rien découvert, rien soupçonné, que le jour même les militaires sont restés pétrifiés pendant des heures.
    Et que le lendemain ils avaient tout compris, tombaient comme par miracle sur des documents révélateurs et édifiants. Ainsi au milieu des ruines des tours le passeport intact d’un des terroristes.
    Pas un jour ensuite sans son lot de découvertes, lettres personnelles, document d’instruction, ordre de mission en arabe, photos, paiement avec cartes banquaires, testaments etc


    Que dire de l’utilisation des cutters pour détourner les avions, alors qu’il existe des armes autrement plus fiables, pistolets indétectables…
    Engager une action d’une telle importance avec quelques cutters et quand même des plus aléatoire.

    De même Atta dont on récupère la valise miraculeusement, il n’a pas eu le temps de la récupérer à son escale.Voilà un type qui se prépare à accomplir l’œuvre de sa vie, déjà il s’encombre d’une valise, ensuite il prend le risque de rater son avion…

    Qui a réussi à faire ouvrir les portes de la cabine de pilotage. Là aussi mensonge, les autorités américaine mentent lorsqu’elles prétendent que les cabines n’étaient pas fermées, seul le commandant de bord pouvait ouvrir la porte.

Discussions similaires

  1. Manipulation sur l'or..?
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/09/2013, 08h39
  2. Une grave manipulation
    Par ayron dans le forum Xenia
    Réponses: 6
    Dernier message: 03/11/2004, 19h35
  3. Psychologie : Art de la manipulation.
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/11/2003, 11h19
  4. Analyse sur les évènements du 11/09/2001.
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/11/2003, 02h40
  5. Art de la manipulation. Northwood.
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/11/2003, 19h41

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •