Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Sous terre dès que possible
    Messages
    1 029

    Comment éviter de gaspiller notre argent !

    Une copie d'un étudiant de médecine a été perdue. Tous vont repasser l'examen d'entrée en deuxième année. Combien cela va-t-il coûter?

    Il aurait suffit de corriger normalement l'examen en donnant 20 à cette copie. Si l'étudiant avait été collé quand même pas de problème; s'il avait été reçu, le premier collé aurait été déclaré reçu aussi.

    Ainsi au pire (au mieux?) on aurait eu un étudiant de plus en deuxième année mais les techCONcrates préfèrent gaspiller l'argent du peuple...

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de deneb
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Constellation du Cygne
    Messages
    943
    Je partage totalement ton avis NEMO. Dans la fonction publique il y a un concept qui n'est pas connu, c'est celui du coût du temps des fonctionnaires. Nos dirigeants agissent comme si le temps des fonctionnaires était gratuit.

    On fait des enquètes qui permettront de faire un rapport qui ne sera lu par presque personne et dont de toute façon personne ne tirera de conclusions. Prenons un exemple, un prof de fac fait passer des thèses. Son cout horaire (compte tenu de la SS et de la retraite) est de l'ordre de 75€ l'heure. On demande chaque année de répondre à une enquète sur le devenir des doctorants des 3 dernières années, voici le formulaire à remplir: http://biomserv.univ-lyon1.fr/E2M2/a...doctorants.pdf . Il y a environ 10000 doctorants par an (*3ans). Il faut 20 minutes pour répondre à l'enquète soit 10000 heures de prof de fac soit 750.000€ par an. Pour en tirer quoi? rien, ou plutot un rapport http://dr.education.fr/Alloc_doc/red_24.html . Les profs ont beaucoup de choses plus importantes que celà à faire. Aucune entreprise ne pourrait se permettre un tel gachis, et ce n'est qu'un exemple ponctuel.

    Ainsi, par le passé on pouvait acheter une gomme en passant au supermarché et se faire rembourser par la régie d'avance. Maintenant il y a un marché, on passe commande une fois par mois, sinon on établit un bon de commande et on paye une facture. Temps fonctionnaire 10 fois plus, délai de livraison 1 mois.

    Si l'on continue à inventer du travail inutile au rythme actuel, on aura besoin de toujours plus de fonctionnaires. Comme ce n'est pas possible les tâches vraiment importantes sont de moins en moins faites. Si l'on veut diminuer le coût de la fonction publique ou/et améliorer son efficacité (c'est souhaitable pour le contribuable), il faut traquer et supprimer les tâches imbéciles. Mais aucun de nos gouvernants ne l'a compris.

    @+

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Sous terre dès que possible
    Messages
    1 029
    -1-Premeir lien 5 pages pour le dossier !

    -2-Le rapport
    A mon avis c'est surtout du vent. A quoi cela va-t-il servir?


    Si l'on veut diminuer le coût de la fonction publique ou/et améliorer son efficacité (c'est souhaitable pour le contribuable), il faut traquer et supprimer les tâches imbéciles. Mais aucun de nos gouvernants ne l'a compris.

    Nous nous battons pour la même chose.
    En résumé il y a trop de fonctionnaires et ils nous coûtent trop cher. Ceux qui travaillent comme des bêtes (j'en connais) sont payés à peine plus que les autres dans le meilleur des cas et en général pareil.
    Si on virait les inutiles, si on supprimait les conneries administratives on pourrait payer plus les autres et ceux qui glandent se mettant aussi à travailler (pour ne pas être virés) on aurait un meilleur service avec des fonctionnaires mieux payés et plus respectés.

    J'ai souvent vu ma mère avec la migraine et la fièvre partir à son école.
    Je l'ai vue me laisser au lit avec la fièvre et aller travailler; de nos jours elles prennent 48 heures pour rester avec le gosse malade et si au bout, il n'est pas guéri pour aller à l'école, elle allongent parfois avec un certificat de maladie fictif. Heureusement ce n'est qu'une minorité mais de + en + nombreuse.

    Comment tolèrer qu'un professeur se fasse mettre quelques années en congé (jusqu'à sa retraite) pour dépression nerveuse au motif qu'il est allergique aux élèves ? Il y a du travail à faire dans les bureau ou au CNTE que j'ai utilisé jadis ! Et c'était le mari d'une collègue de ma mère.

    On est mal parti Deneb et nous ramons tous les deux à contre courant...

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader Avatar de deneb
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Constellation du Cygne
    Messages
    943
    Je n'ai pas dit qu'il y avait trop de fonctionnaires, j'ai dit

    "Si l'on veut diminuer le coût de la fonction publique OU/ET améliorer son efficacité" .

    Pour moi il est certain qu'il faut améliorer le rendement en supprimant des taches imbéciles, par contre j'ai laissé un choix possible entre amélioration des services rendus, plus de taches productives, et diminution des coûts salariaux sans amélioration du service rendu. Toute position intermédiaire est bien entendu possible.

    Je n'ai pas dit qu'il fallait défonctionnariser; que l'on sanctionne ceux qui ne travaillent pas (dans la fonction publique ou ailleurs) ne me choque pas. Mais quand on veut passer de la théorie à la pratique il faut tout de même être prudent car les petits chefs dictateurs, cela existe aussi et souvent les sanctions ont été utilisées à l'encontre de ceux qui ne sont pas du même avis ou du même bord (politique, philosophique ou religieux) et sont détournées de leur objectif premier, la sanction du glandeur. Il y a souvent une grande distance entre la théorie et la pratique et j'ai assez souvent vu des règlements de compte à la limite de la crapulerie au nom des grands principes qui ont été pervertis.

    Je crois qu'on peut assez bien s'accorder sur les principes, leur mise en oeuvre est moins évidente ce qui explique les réticences à l'encontre d'une telle politique.


  5. #5
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Sous terre dès que possible
    Messages
    1 029
    Hélas oui...
    Mais reconnait jadis qu'à l'époque où nous étions jeunes les fonctionnaires avaient l'impression de servir la France !

    Nos parents gagnaient des salaires de misère. Mon beau père agrégé en 44 se rappelle de l'époque où lorsqu'il avait payé sa chambre, sa nourriture et un voyage par quizaine pour aller à paris (il était à Strasbourg) il ne lui restait rien. trés vite en 45 on l'a augmenté.

    Mon père, cadre A allait bosser à 12 km sur des routes non goudronnées sur une mobylette ! Ensuite ils ont acheté une 4 CV, tout y est passé...

    A cette époque un professeur partait autour de Paris ou dans le nord et mettait 10 à 15 ans pour revenir. Il quittait tous ses amis et en général refaisait sa vie à 0 par force.
    De nos jours combien refusent un poste à 50 km?
    Le patron de ma femme a eu beaucoup de mal à pourvoir un poste dans le Médoc à 60 km de Bordeaux, trés correctement payé et avec priorité pour revenir sur Bordeaux ; durée d'attente moyenne 5 ans !
    Ils ne veulent pas partir pour 5 ans à 60 km (certains font le trajet tous les jours comme notre voisin pourtant).

    De nos jours, tu en as autour de toi, on est fonctionnaire non pour servir mais pour se servir. On accumule les arrêts maladie fictifs, les retards et on fait n'importe comment le boulot. Ce pays fonctionne avec 10 à 20% de fonctionnaire qui se défoncent, 50 à 60 % qui font le minimum et le reste qui cherche comment ne rien faire.

    La femme d'une de nos relations agricoles a démissionné du rectorat de Bordeaux où ses collègues l'avaient prié de travailler moins vite car, je la cite,"on va voir qu'on est trop pour le boulot". Sa démission n'avait rien à voir avec ce triste comportemet je précise.

    Oui il y aurait des fonctionnaires brimés mais avec les possibilités de défense qu'il y a de nos jours pas beaucoup. Et si on ajoutait que les petits chefs qui abusent seront virés il n'y en aurait que fort peu. Mais on ne vire pas un fonctionnaire nul, on lui met une bonne note pour qu'il aille en promotion ailleurs !
    Normal. Et les bons on évite de les surnoter pour qu'ils ne partent pas dans l'intérêt du service du chef. MDR

    Deneb on est quelques uns à se battre pour sauver le principe du fonctionnaire, et des dizaines de milliers en profitent sans vergogne et vont le tuer.
    Et je trouve celà bien triste.
    Regarde le taux d'absentéisme à la caisse de la sécu...ou au ministère des finances où ils sont plus de 120 000 pour faire le même boulot que 60 000 en Angleterre. Remarque que vu le nombre on comprend qu'ils se mettent en maladie, cela ne se voit pas qu'ils ne sont pas là...

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 21/12/2012, 13h23
  2. Ce soir il y a Xenia à la tv.Est-ce la notre?
    Par effer dans le forum Xenia
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/08/2007, 19h21
  3. Bon anniversaire à notre Webmestre !!!!!
    Par xenia dans le forum Xenia
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/04/2005, 19h40
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 14/07/2003, 14h10
  5. Bon anniversaire à notre cher JM :)))
    Par xenia dans le forum Xenia
    Réponses: 21
    Dernier message: 12/05/2003, 17h46

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •