Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 47
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    Les daubinettes découvrent la solitude

    Aujourd’hui, les daubinettes ont envie de vous parler d’un artiste-peintre américain, Edward Hopper (1882 – 1967)
    Son oeuvre s'inspire largement du courant réaliste, incarné par des artistes comme Vélasquez, Goya, Daumier, Manet. Ses premières créations incorporent déjà quelques-unes des lignes de force qu'il conservera tout au long de sa vie, à savoir une style de composition qui recourt à des formes géométriques simples et volumineuses, des aplats de couleurs massifs et l'introduction dans ses paysages d'éléments architecturaux aux lignes tendues, qu'elles soient verticales, horizontales ou diagonales.


    Le nom de notre première daubinette est composé de deux mots, et elle partage le dernier avec une autre valeur que j’affectionne beaucoup, bien qu’on ne puisse pas dire qu’elle se comporte actuellement de manière remarquable. Quant à son mnémonique, il fait penser aux verts paturages et aux vaches tyroliennes, mais en abrégé.

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    2

    Même si une des premières toiles de Hopper fut exposée dans la célèbre Armory Show de 1913, son oeuvre ne suscite que peu d'intérêt. En 1925, il peint "House by the Railroad", une des oeuvres américaines phare qui assoit définitivement la maturité de son style. Son oeuvre reste cohérente mais le ton est nouveau: il continue à recourir à des formes anguleuses et grossières, à la technique du clair-obscur mais - et c'est là le véritable sujet de l'oeuvre - un sentiment de solitude angoissante et absolue s'en dégage.

    Cette fière daubinette a eu son heure de gloire. Après la montée, il y a eu la correction, bien sûr, mais elle a conservé son port de déesse.

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    3

    Hopper restera fidèle à ce style jusqu'à la fin de son existence: s'il l'affine et le purifie progressivement, il ne renonce pas pour autant à ses principes fondamentaux. La plupart de ses oeuvres décrivent des paysages de l'état de New York ou de Nouvelle Angleterre, que ce soit à la campagne ou en ville.

    Le mnémonique de la valeur No 3 n’est pas très plaisant à voir, moi il me rappelle mes maux lorsque j’étais enfant : les oreillons, les catarrhes et autres rhumes de foin, D’un autre côté, on peut estimer qu’une daubinette affublée d’un mnémo pareil fait attention à sa santé, y compris financière, et ça c’est assez rassurant, n’est-ce pas ?

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    4

    Invariablement, on retrouve dans ses oeuvres les mêmes rues désertes, les mêmes salles de cinéma au public épars, les mêmes stations d'essence, les mêmes voies de chemin de fer, les mêmes maisons de maître qui nous semblent si familières, les mêmes bars ouverts tard la nuit, peuplé de clients taciturnes qu'éclaire quelques néons à la lumière crue.

    Le patronyme de la daubette No 4 est court, pas plus de quatre lettres, et il laisse entendre que la valeur est très douée pour la logique. Vous allez me dire, elle n’est pas la seule, et c’est bien vrai. A vous de trouver de laquelle il s’agit présentement.

  5. #5
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    5

    Tout dans ses tableaux semble à la fois très banal, très commun (des images d'une réalité qui, si elle est déjà datée, pourrait être encore la notre) et cependant doté d'une aura de mystère, parlant un langage silencieux qui s'adresse aux fibres secrètes de notre âme.

    La petite valeur No 5 m’est inconnue, mais j’aime bien son graphique. A mon avis, elle nous prépare une belle petite hausse. Voilà, la messe est dite, vous n’avez qu’à le traduire en latin !


  6. #6
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    6

    Une femme lit un magazine dans le compartiment d'un train… Rien ne semble retenir son attention en dehors de cette lecture. Le paysage, de l'autre côté de la vitre, défile sans que personne, dans le compartiment, ne songe à le regarder, à le retenir (et cependant, il est figé comme un poster, comme s'il n'avait plus rien de singulier, comme s'il représentait tous les paysages que l'on peut apercevoir depuis un train), tout semble filer, fuir, se séparer instantanément sans que rien ne vienne arrêter la course rapide des hommes, des machines et du temps. La femme est là, le monde extérieur est là, le compartiment existe, mais toutes ces réalités s'ignorent.

    La dénomination de cette valeur comporte deux mots dont un, très banal, il témoigne se sa grégarité. Mais que son mnémo est poétique, rappelez-vous Lamartine, Tennisson, enfin, vous voyez …

  7. #7
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    7

    L'espace, intérieur comme extérieur, est très structuré, presque irréel à force de précision, un peu comme dans une toile surréaliste présentant une folle architecture (un souvenir de De Chirico ?) Tout semble construit, organisé, déformé par la main de l'Homme, jusqu'à cette nature qui s'étend au dehors et qui exhibe ses ponts et ses routes et que rien n'oppose physiquement au monde intérieur.

    La daubinette No 7 est droite, dit-on, et honnête. J’espère seulement que cette information n’est pas datée !

  8. #8
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    8

    L'atmosphère est d'un calme absolu, chaque chose est à sa place et le voyage se poursuit très tranquillement. Chez Hopper, rien n'est représenté que la persistance des choses, leur volonté de nous apparaître, chargées de leurs questions et de leurs mystères, et, puisqu'il n'y a pas de vrai sujet, il nous faut penser que l'intérêt est ailleurs, peut-être dans l'esprit de ces créatures étrangères qu'un instantané photographique nous découvre brutalement, c'est-à-dire, pour nous, dans un ailleurs invisible, définitivement inaccessible.

    Cette daubinette a failli me rendre insolvable ! Mais je lui pardonne tout car je l’aime, et cette fois-ci, elle ne me décevra pas, c’est sûr et certain !

  9. #9
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    9

    Le tableau devient le spectacle de la pensée en action, il finit par incarner la pensée elle même.
    Le monde réel semble vide, mais pas vraiment inquiétant, il est une substance qu'on habite, qu'on regarde et qu'on traverse presque sans s'en rendre compte. Il est un néant constitué d'objets. Dans ce monde, tout est déjà écrit et rien ne peut plus surprendre.


    L’itinéraire, elle s’y connaît : je crois bien qu’elle intervient dans les choses de transport, et sans doute, c’est pour cela qu’elle s’est choisi un tel nom.

  10. #10
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    10

    Hopper est, d'une certaine manière, l'un des premiers représentants de la famille des naturalistes fantastiques. Naturaliste, car exhibant divers aspects de la vie moderne, un monde mécanisé, technique, qui n'a pas honte de sa laideur, mais dont les habitants n'occupent qu'une portion marginale et font preuve d'une étonnante passivité. Fantastique, à cause d'une qualité très particulière d'émotion.

    Cette daubinette-ci c’est la couturière de la maison, mais une couturière moderne, rien à voir avec une midinette du XIX siècle, ah non, pour exercer son métier, elle utilise toutes les technologies modernes.

Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les daubinettes découvrent le meilleur des mondes
    Par xenia dans le forum Actions
    Réponses: 38
    Dernier message: 13/08/2005, 01h18
  2. Les daubinettes découvrent le vaste monde
    Par xenia dans le forum Actions
    Réponses: 40
    Dernier message: 01/10/2004, 17h54
  3. Les daubinettes découvrent Yahoo
    Par xenia dans le forum Actions
    Réponses: 38
    Dernier message: 01/05/2004, 16h14

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •