Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 41
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    Les daubinettes se lancent dans l’immobilier

    Cela fait longtemps que nous n’avons plus parlé d’architecture. Et pourtant, il y a des choses dignes d’être mentionnées dans nos fameux threads daubinettistes que le monde entier nous envie.
    On s’empresse donc de remédier à ce manque, en vous présentant Frank Lloyd Wright (1867 – 1959), créateur du Musée Guggenheim à New York, dont l’oeuvre peut être considéré comme le début de l’architecture moderne aux USA. Tout au long de sa vie, ce visionnaire arrogant et ascétique s’est décrit lui-même comme le meilleur architecte du monde – et force est de reconnaître qu’il n’avait pas tort.
    Vers la fin du XIX siècle, il met au point les grandes lignes de sa conception de la maison qui peut se présenter sous deux formes : être constituée de plusieurs pavillons reliés entre eux ou d’une seule masse compacte ; peu élevée, d’une façon générale, elle donne à la cheminée une place centrale. Quelles que soient la multiplication ou la désarticulation de l’édifice, la cohérence est maintenue autour de l’habitat domestique.
    Intégration dans le paysage : les toits, presque plats, qui surplombent les murs, les corniches, les fenêtres en ruban donnent à l’ensemble une silhouette horizontale. Bassins, terrasses, balustrades, relient, enchaînent la maison à l’environnement. Wright intègre les contraintes engendrées par un climat dont la dureté se marque « par des extrêmes de chaleur et de froid, d’humidité et de sécheresse, d’ombre et de lumière ». Les problèmes d’éclairage et de ventilation sont abordés d’une façon tout à fait nouvelle : hauteurs de plafond variées, lumière pénétrant par des claires-voies, grandes baies. Wright exploite par ailleurs toutes les possibilités de l’électricité et du chauffage central.
    Conception organique : le souci d’intégration dans le paysage répond en fait à une conception organique de la maison : « Les anciennes structures qui se sont appelées « architecture » jusqu’à présent, sont déchues. La vie s’en est échappée depuis longtemps, et de nouveaux matériaux industriels de construction, l’acier, le béton et la terre cuite annoncent un art plus plastique, dans lequel la façade se comportera envers la structure comme la chair envers les os. »

    Vous pouvez voir ici quelques images de ses villas dont la splendide, la célèbre Fallingwater House, Maison de la Chute d’Eau, ainsi que quelques échantillons de sa superbe architecture religieuse.

    Pour le pendant littéraire, j’ai choisi deux courtes nouvelles de O.Henri (1862 – 1910), un écrivain américain pétillant, drôle et sensible. La première, parce que je la trouve vraiment trop mignonne, et la seconde … eh bien, parce qu’elle ne peut que vous captiver, vu qu’elle parle d’un personnage excessivement important pour les boursicoteurs que vous êtes, dont les recommandations influencent des cours des valeurs qu’on achète … enfin, vous allez voir pour peu que vous vous donniez la peine de la lire !


    Mammon et le petit archer


    [align=left:59fb990ff4] Le vieil Anthony Rockwell, industriel retraité, et ex-propriétaire du savon Rockwell-Eureka, jeta un regard par la fenêtre de sa bibliothèque et grimaça un sourire. Son voisin de droite, dans la Cinquième Avenue, l’aristocratique clubman G. van Schuylight Suffolk-Jones, venait de sortir et, tout en se dirigeant vers sa luxueuse automobile, avait comme d’habitude retroussé ses narines d’un air dédaigneux à l’aspect des sculptures « Renaissance italienne » qui décoraient la façade du manoir Eureka-Rockwell.

    « Vieille momie ! grogna l’ex-roi du savon. Vieux fainéant de bon à rien ! Le musée de l’Eden ne va pas tarder à récolter ce vieux Nesselrod pétrifié s’il ne fait pas attention. L’été prochain je ferai peindre cette maison en bleu, blanc, rouge pour voir si ça lui fera lever son nez hollandais un peu plus haut ! »
    [/align:59fb990ff4]

    Notre première daubinette est de nature artistique, mais on ne peut pas dire pour autant qu’elle soit idéaliste et tête en l’air, non, elle connaît très bien le prix de l’argent, et heureusement, car elle pourrait nous en rapporter à nous.


  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    2

    [align=left:701a6cdcd8] Puis Anthony Rockwell, qui n’aimait pas se servir des sonnettes, se dirigea vers la porte de sa bibliothèque et gueula : « Mike ! » de la même voix dont il faisait autrefois trembler le firmament au-dessus des prairies du Kanzas , au risque de faire tomber des morceaux de plâtre du céleste Plafond.

    « Dites à mon fils, ordonna Anthony au valet accouru, de passer me voir avz ant de sortir. »

    Lorsque le jeune Rockwall entra dans la bibliothèque, le bonhomme laissa tomber le journal qu’il était en train de lire et contempla son fils avec un sourire affectueux et bourru. Puis, il fourragea d’une main sa rude tignasse de cheveux blancs tout en faisant de l’autre main sauter ses clés dans sa poche.
    [/align:701a6cdcd8]

    La petite valeur No2 a fusionné avec une autre petite valeur il n’y a pas si longtemps. J’ai cru comprendre que c’est cette deuxième valeur qui a absorbé la nôtre, pourtant, c’est la dénomination de la daubinette présente qui a été conservée, va savoir pourquoi ? Le mnémonique en revanche est celui de la valeur prédatrice.


  3. #3
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    3

    [align=left:a0c814dae9] « Richard, dit Anthony Rockwell, combien payes-tu le savon dont tu te sers habituellement ? »

    Richard était un grand garçon aux joues roses et imberbes, quçi n’avait quitté l’université que depuis six mois. La question de son père le fit trésaillir légèrement, il n’avait pas encore eu le temps de s’habituer éaux brusques saillies du bonhomme, dont la conduite était souvent aussi surprenante que celle d’une jeune fille à sa première sortie dans le monde.

    « Six dollars la douzaine, je crois, papa.
    - Et tes complets ?
    - Environ soixante dollars, en moyenne
    - Tu es un gentleman, affirma Anthony énergiquement. J’ai entendu raconter que cex jeunes snobs de la « haute » payent leur savon cingt-quatre dollars la douzaine, et leurs complets plus de cent dollars. Tu as autant d’argent qu’eux à dépenser, et pourtant tu persistes à te contenter d’articles de qualité moyenne et de prix modéré.
    [/align:a0c814dae9]

    Il paraît qu’il suffit qu’on achète cette valeur qui s’y connaît en techniques (je ne pourrais pas vous préciser lesquelles, la chose m’étant totalement inconnue), pour qu’elle se mette automatiquement à monter, mais il faut demander la confirmation de Cinna dont c’est une petite préférée.


  4. #4
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    4

    [align=left:b9138b99f5] Moi, je me sers du vieil Eureka, non seulement pour des raisons sentimentales, mais parce que c’est vraiment le savon le plus pur qui ait jamais été fabriqué. Chaque fois que tu achètes un morceau de savon plus de vingt sous, on te fait payer l’étiquette et de sales parfums bon marché, au prix de la marchandise. Mais six dollars la douzaine, ça peut aller pour un jeune homme de ta génération, de ta position et de ta condition. Je te l’ai déjà dit, tu es un gentleman. On prétend qu’il faut trois générations pour en faire un. Quelle blague ! L’argent vous fdabrique ça en cinq sec, mon garçon. C’est grâce à lui que tu en es un. Dieu me savonne ! La chère vieille galette a presque réussi à faire de moi aussi un gentleman ! Je suis devenu à peu près aussi impoli, aussi désagréable et aussi mal élevé que ces deux vieux Van-de-Krottenbick qui habitent de chaque côté de ma maison et qui ne peuvent pas dormir parce que je suis venu me fourrer entre eux deux ! [/align:b9138b99f5]

    La daubette No 4 intervient dans le domaine qui nous est cher à tous, boursicoteurs que nous sommes, et si elle augmente encore ses tarifs, cher, il va nous le devenir encore davantage. La petite est polyvalente, et nous les Smiliens, on la concurrence directement dans un de ses domaines d’activité, d’ailleurs, on va voir, la mode étant au rachat des concurrents, nous allons peut-être nous la payer, qu’en dites-vous ?


  5. #5
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    5

    [align=left:bb4edd65d1] - Il y a pourtant des choses que l’argent ne peut pas faire, remarqua le jeune Rockwell d’un air plutôt sombre.

    - Voyons ! Ne dis pas ça ! fit le vieil Anthony d’un ton indigné. Je te parie que l’argent gagne à tous les coups, mon garçon. J’ai feuilleté toute l’encyclopédie depuis A jusqu’à Z pour tâcher d’y trouver quelque chose qu’on ne peut pas se procurer avec de l’argent : le diable m’emporte si j’en ai découvert une seule, même à l’article « incorruptible ». Je te dis que l’argent arrive toujours dix longueurs devant le reste du lot. Cite-moi quelque chose qu’on ne peut pas acheter avec de l’argent.

    - Eh bien ! par exemple, répliqua le jeune Richard avec une certaine chaleur, l’argent ne suffit pas pour vous faire accepter dans les sphères exclusives de la haute société.
    [/align:bb4edd65d1]

    On la la, cette valeur, c’est un CAS, pas vrai ?


  6. #6
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    6

    [align=left:8a408a4c55] - Ha ! Ha ! Vraiment ! tonitrua le champion du veau d’or.Dis-moi un peu où seraient aujourd’hui tes sphères exclusives si le premier Astor ou Van-de-Putte qui a débarqué ici n’avait pas eu d’argent pour payer son passage, hein ? »

    Richard soupira.
    « Et voilà où je voulais en venir, dit le bonhomme d’un ton un peu adouci. C’est pour ça que je t’ai fait prier de venir me voir. Il y a quelque chose qui n’a pas l’air de gazer chez toi, fiston. Je m’en suis bien aperçu ; et ça dure depuis quinze jours. Allez ! Crache le morceau ! Tu sais que je peux disposer de trente-cinq millions en moins de vingt-quatre heures, sans compter les propriétés foncières. Si c’est ton foie qui ne va pas, tu n’as qu’à sauter dans le Rambler, il est sous pression dans la baie, et en deux jours tu es aux Bahamas.

    - Pas trop mal deviné, papa. C’est presque ça.

    - Ah ! fit Anthony, en scrutant d’un regard perçant le visage du jeune homme. Comment s’appelle-t-elle ? »
    [/align:8a408a4c55]

    Pour rester cohérente, il faut que je vous recommande cette daubinette relativement peu turbulente qui a maintes fois fait ses preuves.


  7. #7
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    7

    [align=left:bec434879d] Richard se mit à marcher de long en large dans la bibliothèque. Il y avait tant de camaraderie et de sympathie en ce fruste vieux papa, que le jeune homme se sentit enclin aux condifences.

    « Pourquoi ne la demandes-tu pas carrément en mariage § fit le vieil Anthony. Elle en sautera de joie. Très riche, beau garçon, et bien élevé par-dessus le marché ! Et tes mains sont propres, bien qu’il n’y ait pas de savon Eureka dessus. Il est vrai que tu as été au collège, mais c’est une chose qu’elle pardonnera facilement.

    - Je n’ai jamais trouvé l’occasion de lui parler, dit Richard.

    - Crée-la, bon Dieu ! s’écria Anthony. Emmène-la dans un parc, à pied, à cheval ou en voiture ! Va la chercher à la sortie de l’église ! Une occasion ! Peuh !
    [/align:bec434879d]

    Alors, la valeur No 7 me laisse bouche bée, si je m’attendais à ce qu’elle nous montre une configuration aussi favorable ! Lisez attentivement ma phrase précédente, et vous trouverez sa raison sociale !


  8. #8
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    8

    [align=left:2bf68edc4f] - Tu ne connais pas le « moulin » mondain, papa. Elle est dans le courant qui la fait tourner. Tout ce qu’elle doit faire est prévu et fixé heure par heure, minute par minute huit jours d’avance. Et, pourtant, si je ne peux pas la conquérir, cette ville ne sera plus jamais pour moi qu’un marécage fétide et sombre ! Et je ne peux pas lui écrire ça, ce n’est pas des choses qu’on écrit !

    - Tut tut ! dit le bonhomme. Tu ne vas pas me faire croire qu’avec tout l’argent que je possède, tu n’es pas fichu de passer une heure ou deux en tête à tête avec cette jeune fille ?

    - Hélas ! il est trop tard maintenant ! Elle s’embarque après-demain à midi pour l’Europe, où elle doit rester deux ans. Je dois la voir seule demain soir pendant quelques minutes. Elle est à Larchmont aujourd’hui chez sa tante, je ne usis pas autorisé ) l’y aller retrouver, mais l’on me permet d’aller l’attendre demain soir avec une voiture au train de huit heures trente, à la gare de Grand Central.
    [/align:2bf68edc4f]

    Cette petite-ci, je l’adore : calme, peu médiatique, et pourtant, sérieuse et persévérante, bref, contrairement à sa presque homonyme, l’héroïne d’un célèbre roman qui ne faisait que s’emmerder et, incidemment, emmerder les autres, - c’est une petite personne de confiance se consacrant toute entière à l’éducation, instruction et autres matières nobles. Cette semaine même, j’en ai fait l’acquisition et pour l’instant, elle ne m’a pas déçue, mais j’en attends plus, beaucoup plus !


  9. #9
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    9

    [align=left:2580c38550] De là nous descendrons Broadway à toute allure, jusqu’au Wallack où sa mère et des amis nous attendront dans le hall. Crois-tu qu’elle consentirait à écouter une déclaration dans ces circonstances, et en sept minutes encore ? Et quelles chances de plus aurai-je ensuite, au théâtre ou ailleurs ? Aucune ! Non, papa. C’est là une de ces maudites fatalités que tout ton argent est incapable de détourner. On ne peut pas acheter le temps comme du savon, pas même une minute. Si l’on pouvait, les gens riches vivraient plus longtemps. Il n’y a aucun espoir pour moi de pouvoir causer un peu longuement avec Miss Lantry avant son départ.

    - Très bien, Richard, mon garçon, dit le vieil Anthony joyeusement. Tu peux aller à ton club maintenant. Je suis content que ce ne soit pas ton foie. Mais n’oublie pas de brûler de temps en temps quelques cierges en l’honneur du grand dieu Mazuma. Tu dis que le temps ne s’achète pas avec de l’argent ? Oui, bien entendu, tu ne peux pas commander une douzaine de siècles payables à domicile, livraison franco de port et d’emballage. N’empêche que j’ai parfois vu le Père Temps attraper de sérieuses ampoules quand il déambulait au milieu des mines d’or ! »
    [/align:2580c38550]

    Fine mouche, la daubinette No 9 a décidé de se faire Européenne, et elle a bien raison : elle est en passe de devenir leader dans son domaine.


  10. #10
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    10

    [align=left:b8abb84c09] Ce soir-là, tant Ellen, une petite vieille aimable, sentimentale, ratatinée, farcie d’œillades et de soupirs, et parraissant écrasée par la fortune, entra chez son frère Anthony au moment où celui-ci lisait son journal du soir, et se mit à discourir sur le thème immortel des infortunes amoureuses.
    « Il m’a tout dit, fit Anthony en bâillant. Je l’ai informé que mon compte en banque était à sa disposition. Et alors il s’est mis à débiner l’argent, dit que l’argent était impuissant dans le cas en question ; que les règles, barrières, fils barbelés ou je ne sais quoi, de la « haute société » ne sauraient être enfoncés même d’un centimètre par un attelage de millionnaires.
    [/align:b8abb84c09]

    La daubinette No 10 se fait traiter de nom d’oiseau, et là, il n’y a pas de remède. Mais autant que vous le sachiez, ce pingouin-là n’est pas manchot !


Page 1 sur 5 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 27/09/2006, 16h58
  2. IMMOBILIER
    Par JP13 dans le forum Actions, Dérivés, Indices ...
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/07/2005, 10h58
  3. immobilier
    Par kokoro dans le forum Xenia
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/06/2005, 21h50
  4. Réponses: 40
    Dernier message: 16/04/2004, 23h38
  5. Les daubinettes dans le jardin de Candide
    Par xenia dans le forum Actions
    Réponses: 43
    Dernier message: 14/11/2003, 18h49

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •