ING objectif à 3.60 eur

Depuis le second semestre 2003, Dane-Elec est entrée dans une phase
de croissance de son chiffre d’affaires portée notamment par le marché
des mémoires flash NAND et de stabilisation de ses marges après
l’extinction du foyer de pertes aux Etats-Unis. La fin attendue de la
dépréciation du $ par rapport à l’euro au second semestre 04 devrait avoir
un effet positif à la fois sur son niveau d’activité mais aussi sur ses fonds
propres à travers les écarts de conversion qui l’année dernière les avaient
fortement impactés négativement.
Malgré un effort de désendettement important (gearing ramené à 164%
au 31 mars 04 contre près de 470% fin 2002), la situation financière est
toujours tendue même si d’ici la fin de l’année, son ratio d’endettement
devrait être ramené à moins de 100%. Fin 2004, la société ne sera
également plus sous protocole avec ses banques.
Dane-Elec est donc en redressement mais sa situation ne lui permet pas,
pour l’instant, d’aller se positionner sur les marchés asiatiques pour
trouver de nouveaux relais de croissance.
Les BSA émis en septembre dernier arrivent à échéance le 15 juillet
prochain. Pour les investisseurs qui détiennent déjà des titres Dane-Elec,
leur exercice permet d’obtenir des actions à 1,65 € soit une décote de
40%.
Pour 2004, nous anticipons une progression de 21% de son chiffre
d’affaires à plus de 196 M€, un doublement de la marge nette à plus de
3% et un résultat net de 6,1 M€ (+154%). Mais la cyclicité du marché
des semi-conducteurs incite à plus de prudence pour 2005 : nous avons
ramené la croissance du chiffre d’affaires à moins de 7% (210 M€) et celle
du BPA à +17%.
Notre évaluation par la méthode des DCF nous donne une
valorisation de Dane-Elec de 3,6 € par action correspondant à un PE 04e
de 12,4x, un ratio VE/EBIT 04e de 10,4x et un P/AN 04e de 6,1x. Le
potentiel de hausse atteint 30%.

=> J'attends encore avant d'entreprendre quoi que ce soit ...