Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    ne pas savoir que l'alcool est dangereux

    pour la santé des foetus.

    Mais avec toutes les infos qu'on peut obtenir, quelles est l'utilité de cette nouvelle loi ,et futur campagne de prévention??
    C'est chercher à nous faire peur une fois de plus???


    Femmes enceintes : feu vert pour l'étiquetage des bouteilles d'alcool
    Le ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy a promis que les producteurs d'alcool seraient contraints par la loi à apposer sur les bouteilles des messages d'alerte sur les dangers de la consommation d'alcool pendant la grossesse.
    "Je souhaite qu'il y ait un étiquetage des bouteilles pour dire qu'il y a un risque pour la femme enceinte", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse. "Je dis solennellement que ce sera fait. Le ministre de la Santé, c'est moi." Philippe Douste-Blazy n'a cependant pas précisé le calendrier législatif pour l'adoption de cette mesure. A noter que ce système d'étiquetage existe déjà aux Etats-Unis. "Le syndrome d'alcoolisation foetale est très grave. Boire de l'alcool quand on est enceinte est excessivement dangereux pour le foetus, c'est même la cause de retards mentaux la plus importante", a-t-il expliqué.

    Cette annonce constitue un revirement de la position du gouvernement qui, en janvier dernier, avait provoqué le rejet au Sénat d'une amendement proposant cette mesure, présenté par la sénatrice UDF de la Réunion Anne-Marie Payet.

    En France, seuls les messages publicitaires sur les alcools doivent obligatoirement comporter des avertissements sanitaires mais pas les contenants, au contraire du tabac. En janvier, le ministre de la Santé de l'époque, Jean-François Mattei, avait justifié le rejet de l'amendement Payet par la nécessité d'une concertation avec les pays de l'Union européenne. Anne-Marie Payet estimait de son côté que son texte avait été victime des pressions du puissant lobby des producteurs et négociants d'alcool.

    Philippe Douste-Blazy a fait son annonce au lendemain d'informations de presse révélant l'ouverture en avril par le parquet de Lille d'une enquête préliminaire de police sur les affections neurologiques subies par des enfants dont les mères ont consommé de l'alcool pendant leur grossesse. Le procureur de Lille entend notamment examiner le problème du défaut d'information en la matière et les responsabilités pénales qui pourraient en découler.

    FUTURE CAMPAGNE DE PREVENTION

    Le message sur les bouteilles exposera les risques liés à la consommation d'alcool et "recommandera l'abstinence", explique le ministère dans un dossier de presse. Le ministre a également annoncé d'autres mesures, comme le lancement d'une étude épidémiologique sur le syndrome de l'alcoolisation foetale (SAF). Il souhaite également rencontrer les représentants de la grande distribution pour envisager une information sur le SAF dans les catalogues et sur les rayons des grandes surfaces. Il a rappelé qu'une campagne de prévention de l'alcoolisme serait lancé à l'automne, avec des messages destinés aux femmes enceintes à la fin de l'année.

    Enfin, le gouvernement proposera prochainement aux pharmaciens et aux sages-femmes d'informer la population, par exemple lors de l'achat de tests de grossesse. Le syndrome d'alcoolisation foetal (SAF), important surtout en Bretagne, dans le Nord et dans les DOM-TOM, toucherait plusieurs milliers d'enfants chaque année en France. Il se manifeste par des troubles neurologiques irréversibles, des retards mentaux et des malformations physiques graves.

    Les conséquences de la consommation d'alcool interviennent même à doses minimes chez la femme enceinte et les médecins leur recommandent donc une totale abstinence. A Lille, le parquet vise des faits de "mise en danger d'autrui, blessures involontaires et tromperie sur la qualité substantielle du produit" et a déjà fait auditionner un responsable des achats d'alcool d'Auchan. En l'absence d'intention délictuelle des producteurs et des distributeurs, il est cependant peu probable que des poursuites soient finalement engagées, estiment des juristes. Le projet de Philippe Douste-Blazy est susceptible d'inquiéter les professionnels français. Confrontés à une chute de leurs ventes de vins en France comme à l'export, ils ont déjà engagé en mars, sans succès définitif à ce jour, une bataille visant à adoucir les restrictions imposées par la loi Evin à la publicité sur leurs produits.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    2 464
    Je suis tout a fait pour la publicité du danger de la SAF car sans doute beaucoup ignore son importance à commencer par moi. Je ne suis pas directement concerné mais le probleme est suffisament grâve pour que l'on en parle pour diffuser la nouvelle.
    Les fabricants de vin devraient y participer car cela devrait leur donner bonne conscience et ilsl ne seraient pas perdants car les femmes enceintes ne doivent correspondre qu'à 1% de leurs clients potentiels.
    Campaille
    Yearc'h mat
    Combé
    Prosit
    @ micalement.

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 05/10/2009, 09h54
  2. Alcool et jeunes :
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/01/2008, 18h08
  3. Alcool et femmes...
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/01/2008, 18h05
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 14/07/2005, 23h41
  5. l'abus d'alcool est dangereux pour la santé !!!
    Par pimy dans le forum Actions
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/04/2005, 23h34

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •