Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 39
  1. #11
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    11

    [align=left:228496e3ba] Mais souvent aussi Albert se retrouvait seul dans l’atmosphère languide d’une chambre d’hôtel mal éclairée, dans un jardin rempli de monde, dans un musée en face d’un héros antique ou d’une vierge.
    Dans ces moments-là il tremblait que Catherine n’eût disparu. Il considérait que sa femme était restée libre, que lui était devenu sa chose, et ce sentiment lui était aussi naturel que les battements de son cœur.
    Voilà pourquoi son départ et les termes de sa lettre l’avaient ému sans le surprendre. Il eût cru déroger et l’abaisser s’il avait fait une enquête. Que ce fût un caprice, un rêve ou un homme qui l’avait détournée de lui, qu’importait ! Il en savait assez, il savait qu’elle n’était plus sienne. Il n’y avait rien à regretter, il valait mieux peut-être que cet événement se fût produit dès ce jour. Les rentes du jeune homme étaient fortement entamées par l’achat de la maison ; jointes au modeste traitement d’un fonctionnaire, elles ne suffisaient pas à faire vivre une femme comme Catherine. Albert n’avait jamais osé lui confier cet état de choses. Il pensa à lui expliquer sa conduite, à lui écrire quelques mots sur le verso de la feuille où elle avait griffonné son adieu. Mais encore une fois, à quoi bon !.. [/align:228496e3ba]


    Quel personnage touchant que cet Albert, grand sentimental angoissé à l’âme tendre. Et pour connaître ma daubinette présente, il n’y a qu’à traduire dans une langue étrangère l’un des mots que j’ai utilisés dans la phrase précedente, mais attention, il ne s’agit pas de la langue de Schnitzler.


  2. #12
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    12

    [align=left:de5609add1] Catherine n’y trouverait aucun intérêt. Il prit sa valise, y glissa son revolver et pensa gagner les environs boisés de la ville pour accomplir l’acte prémédité, et quitter la vie élégamment sans esclandre.
    C’était un matin d’été d’un bleu intense et d’une lourdeur accablante. Albert quitta l’hôtel et marcha droit devant lui. Au bout de cent pas, il reconnut la silhouette de Catherine, sa démarche traînante, sa façon de tenir son ombrelle. Il voulut s’esquiver, mais la curiosité l’emporta ; il la suivit pour approfondir un mystère qui avait semblé le laisser indifférent quelques minutes plus tôt.
    Maintenant il craignait simplement qu’elle ne se retournât et le découvrît. La jeune femme cependant marchait toujours, traversa le jardin impérial, arriva à l’église de la Cour et, trouvant le portail grand ouvert, y entra. Au bout de quelques secondes, Albert s’y engagea après elle et s’arrêta près de l’entrée, invisible dans la pénombre qui régnait.
    Catherine s’avança lentement dans la nef principale, passant à côté des statues sombres des héros et des reines disparus. Soudain elle s’arrêta, Albert quitta sa place et, faisant un détour considérable, s’approcha d’elle à pas de loup. Caché par le cercueil de l’empereur Maximilien qui occupe le milieu de l’église, il l’observa. Catherine immobile se tenait devant la statue de Théodoric. Sa main gauche appuyée sur son glaive, le héros d’airain contemplait le monde du fond de ses yeux éternels. Dans sa majestueuse lassitude, il semblait comprendre enfin l’inutilité de ses prouesses, son orgueil même paraissait sombrer dans la mélancolie. [/align:de5609add1]


    Quelle scène ! L’air dans l’église se charge d’électricité, le suspens devient insupportable ! Tiens, au fait, l’électricité, notre petite valeur s’y connaît !


  3. #13
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    13

    [align=left:c619d65772] Catherine, sans mouvement, fixait avidement le visage du roi des Goths. Albert quitta sa cachette, ses pas retentirent sur les dalles, mais Catherine ne se retourna pas. Des touristes entèrent et visitèrent bruyamment l’église, un guide rouge à la main. Catherine ne les vit pas : le silence se rétablit, la jeune femme semblait changée en statue. Un quart d’heure passa. Elle demeurait immobile.
    Albert s’en alla. Il se retourna sur le seuil de l’église et vit que Catherine, s’était approchée, baisait les pieds de la statue. Cette fois Albert n’hésita plus. Il s’en fut rapidement, sourire aux lèvres. La pensée qu’il venait d’avoir l’émouvait et le satisfaisait : il lui restait à faire quelque chose pour la femme qu’il avait aimée. Il entra chez un marchand d’objets d’art et demanda une reproduction de la statue de Théodoric, grandeur nature. Le hasard voulut qu’il y en eût une qu’un riche lors anglais avait commandée et laissée pour compte. Il était mort et ses héritiers ne se souciaient pas du roi des Goths. Albert s’enquit du prix. La somme correspondait à peu près au reste de sa modeste fortune. Il donna son adresse à Vienne et expliqua exactement la façon dont la statue devait être posée dans son jardin. Puis il s’enfuit, traversa les faubourgs d’Innsbruck, gagna Igls et se tira un coup de revolver comme sa montre marquait midi juste. [/align:c619d65772]


    Albert n’en peut plus, il souffre trop, s’il était amené à exprimer ses sensations en paroles, il n’est pas exclu qu’il ait dit « J’AI SI mal ! », et cette replique aurait eu ceci de particulier que phonétiquement, elle vous aurait nommé notre daubinette No 13. Mais les souffrances de notre Albert sont restées inexprimées et donc, c’est à vous de me la trouver, et que ça grouille !


  4. #14
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    14

    [align=left:a1b00b27ac] Albert fut enterre dans le caveau de famille à Graz. Quelques semaines plus tard, Catherine revint à Vienne. Dans le jardin, elle s’arrêta, songeuse, devait la statue qui se découpait sur le fond sombre des arbres. Aussitôt après, elle monta dans sa chambre pour écrire longuement à « Mr. Andrea Geraldini, Vérone, poste restante. C’était l’homme qui l’avait suivie au sortir de l’église à Innsbruck et duquel, en quittant Théodoric le Grand, elle avait conçu un enfant. Elle ne sut jamais si c’était à son vrai nom car elle ne reçut pas de réponse. [/align:a1b00b27ac]

    Quelle chute ! Pouviez-vous vous en douter ? Pas moi, je l’admets bien volontiers. S’il s’était agi d’une rouquine flamboyante, du genre d’une étoile qui a prêté son patronyme à notre pénultième valeur, je l’aurais encore compris, mais là, vraiment ! Ah, ces blondes froides et languissantes, il ne faut pas s’y fier.


  5. #15
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    15

    [aling=center] La danseuse grecque [/align]

    [align=left:ba79d61835] On dira ce qu’on voudra, jamais personne ne me fera croire que Mathilde Zamodeski est morte d’une syncope. Cela n’est pas vrai. Non, je ne me rendrai pas à la maison mortuaire, je ne suivrai pas son cercueil vers la demeure dernière, vers le repos auquel aspirait la pauvre âme. Je ne veux pas voir son mari, je ne veux pas serres en silence la main de cet homme qui sait, qui doit savoir pourquoi elle est morte.
    Je vais prendre un autre chemin, un chemin plus long peut-être – mais cette journée d’automne est splendide et la solitude me fait du bien. Bientôt j’arriverai près de la grille qui clôture le jardin où je vis Mathilde pour la dernière fois. C’était au printemps ! Aujourd’hui les volets de la maison seront clos, des feuilles rouges joncheront les allées sablées, et une trouée dans les arbres me permettra sans doute d’apercevoir le marbre blanc dans lequel est sculptée la statue de la « danseuse grecque ». [/align:ba79d61835]


    Et on aborde la seconde nouvelle. Mais ne vous imaginez pas l’héroïne en chiton léger, parée d’amétisthes et d’IOLiTes scintillantes, genre Icedora Duncan, vous risqueriez d’être déçus !


  6. #16
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    16

    [align=left:2e6dd48068] Le souvenir de cette dernière soirée printanière ne me quitte pas. Quel heureux hasard a voulu que j’accepte l’invitation des Wartheimer alors qu’en général les plaisirs du monde ne me tentent plus ? Hasard seulement ? Pressentiment ou destin, que sais-je ?
    La brise tiède qui soufflait sur les collines m’avait donné envie de quitter la ville et prendre part à cette fête champêtre à laquelle j’étais invité. Chemin faisant, je ne songeai pas à la possibilité de rencontrer Mathilde chez les Wartheimer. Je savais pourtant que Wartheimer avait acheté à Zamodeski la statue de la danseuse grecque qu’il avait placée dans le jardin de sa propriété, je savais aussi que Mme Wartheimer aimait le sculpteur, pareille en cela à toutes les femmes qui avaient le plaisir de connaître le mari de Mathilde. Mathilde ! Que de souvenirs ce nom me rappelle ! Je l’ai connue jeune fille et je n’oublierai jamais l’été qu’ensemble nous avons passé au bord du lac Léman. [/align:2e6dd48068]


    Encore un solitaire mélancolique qui ressent le besoin de s’aérer, de s’OXYMgéner et qui s’empresse de quitter la ville dès qu’une occasion de présente. Mais il est vrai que les environs de Vienne sont d’une beauté absolument enchanteresse.
    Tiens, j’ai dû accrocher une touche en tapant, ce qui a donné une … eh bien une faute, as usual. Veuillez m’en excuser, mais j’ai la flemme de me corriger !


  7. #17
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    17

    [align=left:09d88d0ab6] C’était un an exactement avant son mariage, et j’avoue que, malgré mes cheveux grisonnants déjà, je m’abandonnai alors aux plus doux espoirs. Cruellement déçu par la nouvelle de ses fiançailles, je pensai aussitôt, j’espérai même qu’elle ne trouverait pas le bonheur aux côtés de Gregor Zamodeski.
    Au retour de son voyage de noces, le sculpteur donna une fête dans son atelier et, détail ridicule, enjoignit à ses hôtes de choisir des costumes japonais ou chinois.
    Je revis Mathilde qui m’accueillit sans gêne aucune et qui paraissait heureuse et gaie. Plus tard, tandis qu’elle s’entretenait avec d’autres convives, son regard m’effleura plusieurs fois, persistant et étrange, et j’eus tôt fait d’un comprendre la signification.
    Cher ami, voulait-elle dire, vous croyez qu’il m’a épousée pour ma dot, qu’il ne m’aime pas et que je ne suis pas heureuse ? Vous vous trompez. Voyez colle je suis gaie et détendue. » [/align:09d88d0ab6]


    Ça y est, vous avez lu le texte ? Vous a-t-il intéressé ? J’espère que oui, personnellement, je trouve Schnitzler, peut-être pas un grand écrivain, mais un écrivain extrêmement plaisant.
    Oh, vous vous en foutez ? La seule chose qui compte pour vous c’est de trouver l’avant-dernière daubinette ? Eh bien, relisez attentivement la première phrase, trouvez un synonyme pour le verbe dont j’ai utilisé le participe passé, formez un substantif de la même racine, et vous y serez, vous voyez comme c’est facile ?


  8. #18
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196

    18

    [align=left:715f39ce10] Plus tard je la revis, mais de façon très fugitive. Un jour nous déjeunâmes tous les trois au buffet d’une gare où nos trains s’étaient croisés. Zamodeski semblait d’excellente humeur et nous raconta force bons mots qui ne m’amusèrent pas. Un autre jour, je la rencontrai au théâtre avec sa mère qui demeure encore plus jolie qu’elle ; je ne sais où était ce soir-là son mari. Puis je la revis au Prater dans l’allée des marronniers où elle se promenait avec sa petite fille. C’était par une froide journée d’hiver, les arbres étaient dénudés et la neige couvrait le sol. Leur voiture les suivait. Je me trouvais du côté opposé de la chaussée et ne traversai même pas. Mes pensées étaient ailleurs et Mathilde ne me préoccupait plus autrement.
    Si sa mort subite m’inquiète aujourd’hui, c’est uniquement à cause de la dernière soirée que nous avons passée ensemble, et dont le souvenir me hante avec une précision douloureuse. Le crépuscule tombait comme j’arrivais, des groupes divers se promenaient dans le parc, le petit orchestre caché dans un bosquet faisait entendre un air de danse. [/align:715f39ce10]


    Voici la daubinette ultime, et pour la trouver, il faut que vous travailliez tous ensemble, en mettant en commun toutes vos capacités mentales et autres, pigé ?


  9. #19
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196
    [align=left:d2ac191337] Après avoir salué le maître de maison et quelques amis, je me dirigeai vers l’étang dont une partie était ombragée par de grands arbres plantés en demi-cercle. Sur un socle noir se dressait, blanche et étincelante, la danseuse grecque qui semblait planer sur l’eau. Des projections lumineuses venant de la maison donnaient à cette scène quelque chose de théâtral. Je me souviens du succès sensationnel qu’obtint cette sculpture au Salon des artistes indépendants.
    Je ne pus m’empêcher moi-même de l’admirer malgré la profonde antipathie que m’inspira toujours Zamodeski. Il me semble quelquefois que ce n’est pas lui qui réussit les œuvres que tout le monde admire, qu’il y a en lui quelque chose d’insondable, d’ardent, de démoniaque, qui s’éteindra le jour où il cessera d’être jeune et aimé.
    Mathilde parut au bras d’un jeune homme qui était un cousin de notre hôte, et nous continuâmes la promenade à trois. Le jardin était éclairé çà et l) par des lumières cachées dans les branches, on causait gaiement. Au détour d’un chemin, nous rencontrâmes Mme Wartheimer avec Zamodeski. Je p’approchai du sculpteur et, à la propre stupéfaction, me répandis en louanges sur la danseuse grecque. Vraiment je n’y pouvais rien, l’air était si doux ce cois-là que la bienveillance et l’amour du prochain devenaient choses naturelles. [/align:d2ac191337]


    Alten


  10. #20
    Senior Member Jedi Trader Avatar de xenia
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 196
    [align=left:72d864060c] Il y a de ces miracles printaniers où les indifférents se saluent avec sympathie, où des gens qui se connaissent à peine ont l’impétueux désir de devenir amis et d’épancher leur cœur. Ainsi quelques instants plus tard, comme je fumais une cigarette, solitaire sur un banc, un monsieur s’approcha de moi et me parla avec émotion de nos hôtes dont la fortune immense trouvait un si noble emploi. Je me rangeai à son avis, bien qu’en temps ordinaire je jugeais Wartheimer un imbécile et un snob, et aussitôt après je lui exposai mes idées sur la sculpture moderne. En vertu de la magie de cette nuit, il écouta avec intérêt ce qui n’eût pas manqué de l’ennuyer en toute autre occasion.
    L’une des nièces du maître de maison me vanta la poésie des lumières qui filtraient à travers le feuillage des arbres, l’harmonie de la musique qu’on entendait au loin. Nous étions à deux pas de l’orchestre, mais sa remarque ne me fit pas sourire tellement j’étais sous l’emprise de l’étrange atmosphère qui régnait.
    On dîna par petites tables, en partie sur la terrasse, en partie au salon dont la baie vitrée était grande ouverte. Je me trouvais flanqué de la nièce de Wartheimer et de Mathilde ; en face de lui s’était assis le jeune homme qui accompagnait Mathilde tout à l’heure. [/align:72d864060c]


    Buffalo Gril


Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Petit arrangements entre amis. Bazooka de la Fed
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 14/06/2013, 08h34
  2. EUR/USD : Tendance pas claire entre 1.2820 et 1.3170
    Par DailyFX dans le forum Analyse Technique
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/10/2012, 14h16
  3. Quelle différence entre
    Par SETH dans le forum Xenia
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/05/2006, 06h57
  4. Différence fondamentale entre Europe et USA
    Par SETH dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/10/2005, 19h29
  5. aujourd'hui je suis entré sur virbac
    Par kipuduku dans le forum Actions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/02/2004, 23h37

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •