Les ivoiriens ont brulé le petit lycée où allaient les blancs (96% des élèves).

Ils ont aussi, sous les ordres d'un excité dont j'ai oublié le nom brulé le grand lycée fréquenté par 60% de noirs, dont le fils de ce crétin !

Bof, pour succéder à son père et découper les opposants à la machette si le pays s'enfonçait (hélas) dans la cris comme la Guinée ou un pays voisin an n'a pas besoin d'instruction...