Il était une fois un pauvre bûcheron qui vivait dans une cabane à l’orée d’une profonde forêt. Il rencontra deux princesses qui s’ennuyaient dans leur palais et voulaient aller au bout du monde chercher l’amour. Il les accompagna là où décollaient les tapis volants et les encouragea dans leur projet. En remerciement elles lui donnèrent des cartes magiques qui permettaient d’ouvrir tous les coffres et de puiser l’or, enfin cela c’est le conte…
Tout était pour le mieux lorsque surgit la fée Carabosse. Furieux de les voir heureux elle foudroya les princesses et par sa magie enterra les corps prés de la pauvre cabane afin de faire accuser le bûcheron et de le faire périr aussi, ce qui fut fait.
Heureusement pour lui il y a saint Badinter et saint Pardon.
Saint Badinter ? S’il eut été déjà parmi nous à l’époque les séides d’Hitler n’eussent pas été condamné à mort.
Saint Pardon ? S’il eut été à côté de l’autre saint les condamnés n’eussent pas péri de vieillesse en prison car il désire que tout être ait le droit de pouvoir récidiver. S’il ne le fait pas il est racheté, sinon on lui redonnera le droit de recommencer.
Ainsi grâce à saint Badinter et à saint Pardon les manigances de la méchante sorcière n'auront pas totalement réussi !