Nos magistrats

Ils ont droit depuis quelques temps à de juteuses primes de mérite, 7 à 10% du salaire annuel. Certains les ont refusées au motif de l’arbitraire de l’attribution des primes. Ils disent que cela risque de nuire à leur indépendance vis à vis de la justice s’ils les acceptaient, pourquoi pas… Ils ont annoncé qu’ils vont les donner au GISTI groupement dont le but est surtout d’aider les étrangers en situation irrégulière ! Bigre, des magistrats aidant une association qui soutient ceux qui violent la loi, ne voilà t-il pas là de quoi s’interroger sur leur indépendance ?

Nos sénateurs

Les députés voulaient sanctionner plus. Ils désiraient que le sursis ne soit plus systématiquement accordés aux récidivistes (par définition le sursis devrait tomber en cas de récidive), qu’une peine minimum soit appliquée en cas de récidive (et non un deuxième, troisième,etc…sursis) et que les multirécidivistes emprisonnés bénéficient de moins de remises de peine systématique (environ 30% par an).
Les sénateurs ont tout annulé. Dame il ne faudrait pas que certains style Messier après avoir ruiné une entreprise soient plus sanctionné s’ils en ruinent une deuxième ! Et peut être même que certains politicards ne puissent bénéficier d’un sursis pour continuer leurs activités…

Nos étudiants

Panneau d'un manifestant, d'aprés un journaliste

"Colège xxxx" et l'ortograffe ils conèsse ?