http://www.lexpansion.fr/art/0.0.65966.0.html
Un bêtisier, c'est une façon ludique de se retourner sur son passé. C'est souvent instructif, car avec le recul certaines déclarations péremptoires apparaissent proprement ahurissantes. Mais c'est avant tout un exercice d'humilité... Le 18h.com a lui aussi donné crédit à certains oracles. Florilège.


«Internet va sonner le glas de Microsoft. Car, en ce qui concerne l'Internet, l'argent se trouve dans les services, le contenu ou le réseau, mais pas dans le navigateur."
(Larry Ellison, PDG d'Oracle, dans une interview au Figaro Economie, septembre 1999)

"Il se passe certainement baucoup de choses, mais nous en sommes l'épicentre"
(Steve Case, PDG d'AOL, dans une interview à C-Net.com, octobre 1999)

"Si la croissance est là, ce qui est probable, nous continuerons à ce rythme, et nous serons au plein-emploi avant 2010"
Dominique Strauss-Kahn, ministre de l'Economie et des Finances, dans une interview à La Croix, octobre 1999)

«Les sociétés de la nouvelle économie rachèteront les sociétés traditionnelles»
(Jean-Bernard Tellio, responsable de la branche Internet du fonds américain Carlyle, dans Libération Janvier 2000). Si le rachat de Time Warner par AOL a pu lui donner raison, la débâcle de la net économie vient quelque peu infirmer ces propos…

«TotalFina est une entreprise consciente de ses responsabilités vis-à-vis de la société et respectueuse de l’environnement»
(Thierry Desmarest, PDG de TotalFina dans le Figaro, Janvier 2000)
A l’heure où M. Desmarest, qui vient de recevoir la récompense «Manager de l’année 1999» décerné par Le Nouvel Economiste, s’exprime, des nappes de pétrole issues de l’Erika arrivent encore sur les plages de Vendée et de Bretagne. Le groupe, a depuis crée une fondation pour lutter contre les dégâts causés par les marées noires.

« Nous demeurons enthousiastes devant l’évolution de la bourse américaine»
(Abby Joseph Cohen, analyste vedette de Goldman Sachs, avril 2000)

«L’objectif, c’est d’atteindre un million de client d’ici à la fin de l’année».
(France Telecom au sujet du WAP, Avril 2000).
Présenté comme le service qui devait révolutionner l’usage du téléphone portable, le WAP n’a jamais connu le succès escompté.
Lire l'article paru dans le 18h.com du 20 avril 2000 : Le WAP débarque en France au mois de mai

«La norme Bluetooth pourrait être présente dans la totalité des ordinateurs portables dès la fin 2001»
(Cabinet IDC, Juin 2000).
Lire l'article paru dans le 18h.com du 14 juin 2000 : Bluetooth séduit Intel et Microsoft

«Le CAC 40 vaudra 7300 points fin 2000»
(Yannick Tatibouët, CPR, dans L'Expansion, septembre 2000)
Le CAC 40 ne franchira jamais les 7000. Il a touché son plus haut historique à 6922,33 points en clôture le 9 septembre 2000. Il termine l'année 2000 à 5926,42 points. Ilest aujourd'hui sous les 3000.

"Nous allons réduire de moitié l'endettement de France Télécom d'ici fin 2002"
(Michel Bon, PDG, dans une interview à l'hebdomadaire allemand Wirtschaftswoche, janvier 2001).
Non seulement l'endettement de France Telecom, alors de 60 milliards d'euros, n'a pas été réduit, mais il a gonflé jusqu'à atteindre 70 milliards au moment du départ de Michel Bon en septembre 2002.

«Mon objectif est qu’Olivetti devienne une General Electric européenne»
(Roberto Colaninno, président d'Olivetti et de Telecom Italia, octobre 2000)
Six mois auparavant, Olivetti était parvenu à enlever Telecom Italia à la barbe de Deutsche Telekom au prix d'une OPA à 60 milliards d'euros. Mais, les montagnes de dettes du montage financier finiront par étouffer le groupe et contraindre Roberto Colaninno à la démission en juillet 2001.

Serge Tchuruk, le PDG d’Alcatel, nommé Manager de l’année 2000
(Par Le Nouvel Economiste, décembre 2000)
«Parce qu’il a su transformer une vieille dame centenaire de l’industrie en un groupe emblématique de la Nouvelle économie», explique-t-on alors. L'action Alcatel valait en septembre 2000 93,75 euros (son plus haut historique). Elle s'échange aujourd'hui autour de 6 euros.

«Nous estimons qu’au premier juillet, Vizzavi aura plus de 2 millions d’utilisateurs enregistrés dans les quatre pays où il existera»
(Jean-Marie Messier, Avril 2001).
Lancé en mai 2000, le premier portail européen multi-accès Vizzavi de Vivendi Universal et Vodafone n’a jamais atteint le succès escompté. Il s’est révélé être un gouffre financier pour Vivendi qui a décidé en août 2002 de céder sa participation dans Vizzavi Europe à Vodafone, tout en reprenant 100% de Vizzavi France. Aujourd’hui, Vizzavi n’est plus que le portail de services mobiles de SFR.

«La chute de la Bourse ne cassera pas la croissance»
(Michel Pébereau dans Capital, Mai 2001).
Les taux de croissance (4,2% en 2000, 1,8% en 2001 et 1,2% en 2002) de la France ne cessent de reculer d’année en année... le marché boursier aussi. L'explosion du ratio d'endettement de nombreux groupes vient bel et bien de la consommation des fonds propres par les dépréciation massives d'actifs.

«Le groupe (Vivendi Universal) va mieux que bien!»
(Jean-Marie Messier dans Libération du 6 Mars 2002)
Alors que VU annonce la plus grosse perte jamais réalisée par une entreprise française (près de 14 milliards d’euros en 2001), J2M prend tout le monde à revers avec cette annonce. Mais la magie des formules «choc» ne fonctionne plus, et Jean-Marie Messier quittera Vivendi Universal trois mois plus tard.

«Nous maintenons une totale confiance à Michel Bon, nous pensons qu’il a eu une excellente stratégie»
(Nicole Fontaine, Ministre de l’industrie, dans Management, sept. 2002)
Le 12 septembre, le «Bon», patron de France Telecom était acculé à la démission.

Cees van der Hoeven, PDG d’Ahold, sacré distributeur de l’année 2002
(récompense décernée par ses pairs à New York en janvier 2003).
Le 24 février 2003 il démissionne après avoir reconnu des manipulations comptables.