Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3
  1. #1
    Senior Member Yoda-Master Avatar de blou
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    376

    Les classes moyennes n’ont plus les moyens

    Par Louis Maurin, Observatoire des inégalités

    Les classes moyennes françaises souffrent. Elles sont loin de connaître les difficultés des six millions des personnes qui vivent de minima sociaux. Mais leur niveau de vie se situe à des années-lumière de ce qu’en montre la publicité : le pavillon spacieux, les vacances dans la résidence secondaire ou le « wifi » ne font pas partie de leur quotidien. En France, la moitié des ménages ont un revenu inférieur
    à 1 900 euros selon l’Insee et le revenu moyen des familles de deux enfants vaut environ 3 100 euros (hors revenus du patrimoine, faibles au bas de l’échelle...).

    Plus qu’entre le bas et le milieu de l’échelle sociale, les inégalités s’accroissent aujourd’hui entre le milieu et les catégories aisées. Les classes moyennes, situées au-delà des conditions de ressources des allocations logement, sont frappées de plein fouet par la hausse du prix de l’immobilier. Leurs enfants peinent à égaler la situation de leurs parents, notamment parce que le système scolaire est conçu pour faire réussir les enfants de diplômés. Les salariés moyens sont hantés par la peur du chômage, qui peut à tout moment les faire tomber en bas de l’échelle. Cette situation alimente un vaste ressentiment qui touche bien plus que les catégories populaires.

    Les classes moyennes, centrales dans la société française, ne sont pas celles auxquelles le gouvernement apporte de l’aide. Les mesures décidées sont destinées à des catégories aisées beaucoup plus étroites, déguisées pour l’occasion en « moyennes » (auxquelles certains commentateurs ajoutent l’adjectif « supérieures » pour s’y inclure). La baisse de l’impôt sur les successions ne profitera en rien au chef de rayon qui s’est acheté son pavillon à coups d’heures supplémentaires. Un patrimoine de 500 000 euros transmis à un conjoint et deux enfants peut facilement être exonéré de droits, du fait des abattements, mais aussi de la fiscalité généreuse des donations et de l’assurance vie... La baisse de l’impôt sur le revenu des employeurs de personnel domestique ne concernera que quelques dizaines de milliers de familles très aisées.

  2. #2
    Senior Member Master
    Date d'inscription
    October 2004
    Messages
    108
    Bravo , je n'ai rien a rajouter !!!

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Sous terre dès que possible
    Messages
    1 029
    Pourquoi être surpris?

    La gauche ne s'intéresse, hélas qu'aux grosses flemmes qui ne glandent rien et vivent du chômage dans le meilleur des cas (eux ils ont travaillé) et des rmistes qui parfois n'ont jamais rien foutu, refusant tout travail.
    Dans ma région, pour récolter les fruits et faire les vendanges on fait venir des portugais ou des espagnols. Les nombreux soi disant chômeurs du coin trouvent ces travaux trop fatiguants et mal payés...
    Et pour ce qui est de demander à un rmiste d'aller ramasser des fraises, autant demander à Arlette d'embrasserSellières!

    La droite ne s'intéresse qu'aux riches. Vu les abattements il était inutile des les augmenter comme l'a fait Sarkozi. Quel droits les enfants ont-ils sur le fruit du travail de leurs parents ? Aucun. Il faut taxer et surtaxer les héritages, c'est un agréable cadeau et il en restera toujours.
    Par contre il faut supprimer l'ISF et l'impôt direct. Il s'agit d'argent gagné à la sueur de son front et il n'y a pas de lieu de taxer les salaires et le fruit des économies. A la mort des gens on récupérera bien plus en impôt sur les successions que ce que l'on aura pris en ISF sans compter que beaucoup foutent le camp à l'étranger. Mais bon demander à certains de gauche (ils me font honte) d'être capable de réfléchir c'est comme demander à une tortue de courir le 100 mètres.
    Pensez à celle qui a la médaille de la bétise, Aubry, qui a bloqué les salaires, ruiné la compétivité de notre pays et à terme va nous mettre tous dans la merde !

Discussions similaires

  1. PASSAT : résultats trop moyens...
    Par raskolnikov dans le forum Actions
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/11/2004, 13h12

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •