Un avion arrive à Nice dans la nuit du 3 au 4 mars. Le pilote appelle la tour pour se poser. Pas de réponse. Pendant une demi heure il tournera en rond en continuant ses appels. Ayant pu par radio joindre d'autres services de sécurité ceux ci se rendent à la tour de contôle et y trouvent le responsable...endormi d'un sommeil si profond que les appels radio n'avaient pu l'en tirer.

J'entends déjà les gens hurler leur indignation contre des gens qui confient la sécurité à une seule personne qui peut avoir un malaise, la grève des syndicats se prépare, comme à Orly, la demande que les controleurs soient toujours deux, comme à Orly, le refus de toute sanction sinon durcissement de la grève, comme à Orly.

Rassurez vous il n'y aura pas de grève pour demander un deuxième agent comme à Orly car il y est déjà mais ce jour là vu qu'il y avait peu de traffic la nuit il avait jugé inutile de venir...comme les autres nuits ?

Et il n'y aura pas de grève car bien que l'un ait dormi à son poste de travail et l'autre...dans son lit aucune (oui aucune) sanction ne sera prise. Motif? L'avion n'a à aucun moment été menacé puisqu'il pouvait aller se poser à Marseille a déclaré le chef régional du service de la navigation...

Monsieur le chef du service régional de la navigation il me serait agréable de vous botter le fondement car que se serait-il passé si un petit avion en perdition avait eu juste assez de carburant pour se poser à Nice ?

Et Monsieur le chef du service régional de la navigation ne croyez vous pas qu'au salaire qu'ils reçoivent et à leur nombre d'heures de présence, on parle de moins de 20 on soit en droit d'attendre qu'ils soient présents et...actifs?

La porte pour ceux qui ne travaillent pas et pour leur chef surtout !

PS Je postule pour remplacer ce minable, avec un bac +5 scientifique en un mois de formation j'en saurai plus que lui...