Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: NEMO en Trophée

  1. #1
    VERNE
    Guest

    NEMO en Trophée

    AHaaaa

    Notre fameux capitaine est à la une , resurgissant des vingt millièmes rugissants

    • LE MONDE | 14.01.03 | 13h34
    Le Trophée Jules-Verne prend l'allure de "Vingt Mille Lieues sous les mers"

    Le bateau d'Olivier de Kersauson a été stoppé par un calmar géant, accroché à son safran.
    Parti de brest le 11 janvier à la conquête du Trophée Jules-Verne, le tour du monde à la voile en équipage sans escale, Olivier de Kersauson a vécu, dans la nuit du 12 au 13 janvier au large du détroit de Gibraltar, un épisode digne de Vingt Mille Lieues sous les mers.

    " J'étais sur le pont, à la barre, peu après 23 heures, quand j'ai ressenti des vibrations anormales et fortes alors que nous progressions à 25 nœuds -46 km/h-, raconte-t-il.

    J'ai d'abord cru que nous avions accroché une ligne ou un filet, mais le bateau a été vraiment très ralenti. Impossible d'identifier d'où cela venait. Avec des lampes, nous avons regardé à l'avant et à l'arrière et j'ai fait affaler le gennaker -grand foc intermédiaire entre le spinnaker et le génois- et la grand-voile pour ralentir le bateau." Dans le même temps, Didier Ragot, le fidèle second d'Olivier de Kersauson depuis 1979, s'était précipité vers la trappe qui permet d'observer sous l'eau les appendices du trimaran. Comme le capitaine Nemo devant hublot géant de son salon dans le Nautilus, il a aperçu un calmar géant.

    "Au début, dit-il, il était bloqué sur le haut du safran et sur la coque, puis il a fait descendre deux tentacules sur le bas du safran, qu'il a complètement entouré au niveau des fences -ailettes stabilisatrices de 6 cm de large-. J'ai cru qu'il les avait arrachées. C'était très impressionnant. Les tentacules étaient aussi gros que mes bras avec le ciré."

    Mal connus encore aujourd'hui, les calmars géants du genre Architeuthis vivent dans les profondeurs des océans et pourraient attein- dre 20 mètres de long, selon les spécialistes, qui se réfèrent aux cicatrices des ventouses sur la peau des cachalots, à défaut d'avoir pu en capturer. Le plus grand officiellement recensé - 16,80 m de long - s'était échoué à Terre-Neuve en 1878.

    "LA HACHE, ET ENCORE..."

    "Nous avons vraiment été très inquiets, avoue Olivier de Kersauson. Que faire contre un animal aussi grand ? En quarante ans de navigation, je n'ai jamais rien vu de pareil. C'est marrant, parce que nous en avions parlé avec Eric Tabarly et Alain Colas quand j'étais sur Pen-Duick IV. On se demandait ce qu'on ferait dans un tel cas. Eric disait : "Le seul système, c'est la hache et encore...""

    Dans le roman de Jules Verne, le calmar avait stoppé le Nautilus en bloquant son hélice. Là, il s'est contenté de perturber l'écoulement hydrodynamique et de déformer le tube de jaumière (tube qui contient la mèche du safran), provoquant une petite entrée d'eau.

    Mais, contrairement au capitaine Nemo et au chasseur de baleine Ned Land, l'équipage de Geronimon'a pas eu à combattre le monstre marin au harpon et à la hache d'abordage pour couper "sept des huit bras". Encore moins à déplorer la perte d'un équipier "saisi par le tentacule et collé à ses ventouses".

    Profitant du fort ralentissement du trimaran, le calmar est retourné vers les profondeurs sans même sécréter le "liquide noirâtre" qui avait "aveuglé" Nemo. "Je l'ai vu partir par l'arrière, raconte Didier Ragot. Je pense qu'il faisait 10 mètres."

    Après cette rencontre insolite qui a duré un peu plus d'une heure, Geronimo a pu reprendre sa route à près de 20 nœuds de moyenne (37 km/h) pour passer Madère et se diriger vers les Canaries, où Olivier de Kersauson espère toucher les alizés qui lui permettraient d'atteindre l'équateur dans les temps du record, après sept ou huit jours de mer. "Tout va bien, concluait-il, mais je n'ai pas du tout envie de poursuivre la vie du capitaine Nemo."

    Gérard Albouy

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Sous terre dès que possible
    Messages
    1 029
    Ah Ah Ah
    Moi j'utilise le courant électrique pour les zigouiller.

Discussions similaires

  1. NEMO Humour
    Par nemo dans le forum Xenia
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/11/2003, 14h15
  2. arche-nemo
    Par esope dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/04/2003, 18h47

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •