Pas grand rapport avec la bourse encore que! mais quelques news du net plutôt intéressantes amh: sources : http://www.ecole-multimedia.com/index.php

Fin du monopole d'Internet Explorer ?
Depuis la quasi-éviction du navigateur Netscape en 1998, le monopole d’Internet Explorer était resté intact. Avec l’apparition de Firefox, navigateur téléchargeable gratuitement, la bataille est aujourd’hui relancée. Jugé simple, esthétique et surtout plus sûr que son équivalent Microsoft, le logiciel a déjà attiré 20 millions de personnes, depuis son lancement en novembre 2004.

Traque mondiale des pourriels
Les autorités américaines et 25 autres pays ont lancé une nouvelle initiative de lutte contre les « pourriels » qui envahissent les boîtes électroniques. La commission américaine de la concurrence (Federal Trade Commission) veut aider les fournisseurs d’accès à prendre des mesures de protection. Le but est d’isoler les ordinateurs infectés par des logiciels spécialisés ou des virus informatiques à l’insu des propriétaires et qui serve de relais à l’envoi de ces messages, pour la plupart publicitaires ou à caractère pornographique. Ils représenteraient 60% des courriels échangés dans le monde. Des milliards de dollars sont dépensés pour les éradiquer.


Mobilisation de l’UE contre les spammeurs
Treize pays de l’UE ont décidé de partager leurs informations concernant les spammeurs afin de combattre l’envoi non sollicités de mails. Cet accord avait dernièrement permis de poursuivre une organisation utilisant les techniques de spamming pour attirer les consommateurs vers des services de communication à tarifs majorés.
Plus d'info sur les logiciels espions, cliquez sur http://www.lexpansion.com/Pages/Prin...rticleId=81826


Le CET bénéficie à la formation
L’Assemblée nationale vient adopter la proposition de loi réformant les 35 heures, avec un assouplissement du compte épargne temps (CET). Il était jusqu’alors limité annuellement à 22 jours maximum, avec obligation de le vider tous les 5 ans. Le salarié pourra désormais accumuler autant de jours qu’il le souhaite, et cela durant toute sa carrière. Les jours stockés au titre du CET permettront entre autres le financement de formation en dehors du temps de travail.


La CNIL épingle une entreprise pour spam
La boîte à spam, mise en place par la CNIL (Commission nationale d’informatique et des libertés) en juillet 2002, vient de faire sa première victime. Le 18 mai dernier, un distributeur de logiciel d’e-mailing, l’Alliance Bureautique Service a été condamnée au pénal pour avoir collecté des données personnelles à l’insu des intéressés, grâce à des aspirateurs de données. La CNIL avait reçu 650 plaintes d’internautes concernant cette entreprise.


L’e-formation gagne du terrain
Selon le Baromètre 2004 de l’e-formation publié le 17 février 2005, les entreprises utilisent cette méthode pour trois raisons&nbsp: le gain de temps (&nbsp21 % ), d’argent (&nbsp15,&nbsp5 % ) et la flexibilité (&nbsp18 % ). Pas étonnant que la formule est conquis, en 2004, 10 % de nouvelles entreprises et que 51 % des salariés des PME et TPE aient été formés de cette manière.
es

La chasse au pop-up
En remettant à plat le code de déontologie de l’e-pub, le Bureau de vérification de la publicité (BVP) veut engager les annonceurs a abandonner certaines pratiques nuisant à l’image du secteur. Les professionnels sont invités à s’assurer que toute publicité, e-mail promotionnel ou message soient clairement identifiés afin que l’internaute ne confonde pas avec les résultats d’une recherche. Le but est de limiter, voire de supprimer les pop-up ou les publicités en flash qui recouvrent les sites, et dont l’utilisateur n’arrive pas à se débarrasser. Le BVP n’étant pas habilité a juger les contenus des messages diffusés, il faudra compter sur les professionnels pour s’autocensurer.


L’e-pub explose
Selon une étude menée par TNS Media Intelligence, en 2004, les dépenses de l’e-pub en France ont explosé: + 78 %, atteignant 0,8 milliard de d’euros, alors que le marché global n’a crû que de 10,2 %. Un boom également perceptible aux Etats-Unis. Ainsi la pub sur la toile américaine a augmenté de 21,4 %, atteignant 7, 44 milliards de dollars, le marché publicitaire global ne progressant quant à lui, que de 9,8 % (128,5 milliards). Le Web serait-t-il en passe de voler la vedette aux supports traditionnels ?


Courriel sous haute surveillance
Les entreprises françaises se préoccupent beaucoup des échanges de leurs employés. Selon les données recueillies par emarketer, en 2004, 71% d’entre elles surveillaient le courrier électronique, alors que 60 % vérifiaient la messagerie instantanée. Ce chiffre est largement au dessus de la moyenne européenne qui se situe respectivement à 56 et 36 %. A l’inverse, 45 % des entreprises américaines sondées ne regardent pas les courriels. Elle préfèrent surveiller les sites visités pendant les heures de travail.


Google mis en cause par l'AFP
D’après Reuters, l'Agence France Presse (AFP) a engagé une action en justice contre Google, en affirmant que ce moteur de recherche comportait dans ses pages répertoriées des photos, des titres d'articles et des dépêches pris sans son autorisation sur son site Internet. L'AFP réclame des dommages et intérêts d'un montant de 17,5 millions de dollars et exige l'interdiction à Google News de diffuser des photos signées AFP, des titres ou des débuts de dépêches. Affaire à suivre... .


Thunderbird, la boîte e-mail simple et sûre
Les virus informatiques se multipliant à vitesse grand V, un certain nombre d’experts en sécurité informatique recommande, depuis peu, d’abandonner le programme de courrier standard livré avec Windows. Seul hic, les seules alternatives à Outlook étaient jusqu’à présent anglophones et payantes. Un véritable obstacle pour l’internaute moyen. La société Mozilla, déjà fondatrice du navigateur libre Firefox, s’est saisie de la question et propose désormais la messagerie libre, complète et sans pub, Thunderbird.
Pour la télécharger, cliquez sur http://extension.geckozone.org/Thunderbird


Pour ses dix ans, Le Monde.fr s’offre une nouvelle formule
Pages redessinées et présentation beaucoup plus dynamique, le site Internet du quotidien Le Monde s’offre une nouvelle jeunesse. A l’approche de son dixième anniversaire, le premier site d’information français a utilisé toutes les ressources du multimédia et de l’interactivité pour faciliter la circulation entre articles, éléments animés, contenus interactifs ou vidéos et par conséquent satisfaire ses 600 000 visiteurs journaliers. A noter : les 60 000 abonnés du Monde.fr qui disposaient déjà d’un « desk » d’information doté de plus de cinquante fils de dépêches et de photographies, auront désormais accès aux flux des vidéos actualité des agences de presse. Un outil jusque-là à la seule disposition des professionnels de l’information. L’objectif de Boris Razon, rédacteur en chef du Monde.fr est « d’alerter les abonnés et de leur transmettre les nouvelles du Monde.fr sans tarder ».


La France, championne d’Europe du piratage
D’après une étude d’IDC, en 2004 le piratage de logiciels dans le monde a reculé pour la première fois depuis l’an 2000. Le taux des applications piratées a baissé d’un point, passant de 36% en 2003 à 35% en 2004. Paradoxalement, le manque à gagner en valeur financière a augmenté puisque le coût du piratage est évalué à près de 33 milliards de dollars, soit 4 milliards de plus qu’en 2003. Les Etats-Unis qui ont le plus bas taux de piratage présentent un manque à gagner de 6,6 milliards d’euros alors que le Vietnam qui remporte la palme du plus fort taux d’applications piratées (92%) affiche une perte de 55 millions d’euros. Quant au taux de piratage en France, il stagne à 45%, se situant 10% au dessus de la moyenne européenne.


L'UE contre Google
Pour contrer le programme de l'américain Google visant à numériser 15 millions d'ouvrages issus des biliothèques américaines et anglaises d'ici à 2010, l'Europe va se doter d'une blibliothèque numérique. Ce que craint l'Union c'est le contrôle du patrimoine écrit par une entreprise privée et que le contenu soit dominé par la culture américaine. Jean-Noël Jeanneney l'actuel président de la BNF, à la tête de cette croisade, appelle à la mobilisation du vieux continent contre "l'homogénéisation forcée des cultures" que représenterait Google Print.


"Pirater nuit gravement au cinéma"
C’est le nom de la campagne anti-piratage lancée par l'industrie du cinéma, projeté dans les salles de cinéma depuis la fin du mois d'avril pour sensibiliser le public au chargement illégal de film. Le bureau de liaison des industries cinématographiques (BLIC) a souhaité diffuser ce message dans 5300 salles de France jusqu'à la fête du cinéma, fin juin.


Une redevance pour parer au téléchargement sauvage ?
D’après un récent sondage Ipsos, 83 % des internautes français sont prêts à payer une redevance autorisant les échanges de fichiers sur Internet. L’