Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
  1. #1
    Banned Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 671

    Illustration "Bien penseance"...

    http://www.investigateur.info/news/a...ercenaire.html



    Dec 11, 2003
    --------------------------------------------------------------------------------

    L’ancien ministre de la Santé vient d’écrire un rapport pour Total qui lui a été payé 25 000 euros. Ce rapport dédouane totalement la multinationale Total de toute responsabilité en Birmanie. Total a fait l’objet de plusieurs plaintes pour violation des droits de l’homme dans ce pays soumis à l’une des dictatures les plus sanglantes de la planète contre laquelle la prix Nobel de la paix Augn San Susi Kyi a demandé un boycott. Récit d’un naufrage intellectuel.


    Le site Total l’a bien mis en avant.

    Il s’agit d’un rapport écrit par Bernard Kouchner le french doctor, blanchissant les pratiques de la firme Total en Birmanie. On ne sait plus très bien d’ailleurs à la lecture de ce rapport que nous produisons in extenso si Kouchner est un observateur ou un conseiller en communication de la firme qui outre son soutien à la junte birmane a eu des attitudes scandaleuses au Nigeria quand ça n’était pas au cours de l’enquête relative à l’Erika ou encore après la catastrophe d’AZF à Toulouse.


    Que Bernard Kouchner se vende pour 25 000 euros officiels est son problème. Toute vieillesse est un naufrage et plus encore celle des starlettes de la politique. Mais que Kouchner utilise une image de french doctor qui n’est pas la sienne, ne lui en déplaise, est une escroquerie morale. Et quand il prétend se substituer à Augn San Susi Kyi qui, elle a condamné les agissements de Total, nous frôlons la mégalomanie assortie d’un total manque de pudeur. Nous ne saurions hélas douter de la bonne foi de celui qui donna des leçons de morale à tous et à tout le monde.



    L’ article du Canard enchaîné

    Kouchner dénonce une injustice Total ....


    Certains internautes ont dû en rester bouche bée: la compagnie pétrolière Total vient de mettre en ligne sur son site un rapport signé Bernard Kouchner. Évoque brièvement par « Le Nouvel Observateur , et plus en détail par Radio France internationale, ce document nous apprend que le « French Doctor » s'est rendu en Birmanie sur le chantier d'un gazoduc construit par le groupe pétrolier français.

    L'ancien secrétaire d'État à l'Action humanitaire a passé quatre jours, fin mars 2003, dans cette zone contrôlée par les militaires birmans. Accompagné par les cadres de la boîte, Kouchner a notamment visité des dispensaires financés par Total pour améliorer le quotidien des autochtones. Conclusion du rapport de BK Conseil (BK pour Bernard Kouchner) « Des résultats médicaux très significatifs un vrai succès. » Un « trop grand succès », même, qui mérite un avertissement : « Prenez garde, ceux qui triomphent peuvent devenir des cibles. »

    Mais qu'est donc allé faire Kouchner dans cette galère? Sollicité par les avocats de Total, il est venu enquêter sur place. Officiellement, il fallait que ce ponte de l'aide humanitaire donne son avis sur les activités de la compagnie pétrolière en Birmanie. Laquelle s'est installée, voilà plus de dix ans, dans ce doux pays où règnent sans partage les généraux. Version moins reluisante : des accusations de travail forcé ont été formulées contre Total par plusieurs associations de défense des droits de l'homme qui s'appuient sur les témoignages d'anciens travailleurs birmans. Cela méritait bien une contre-enquête de BK Conseil.



    L’article de Libération


    Auteur d'un rapport payé par Total, l'ancien ministre blanchit le géant pétrolier.


    Kouchner fait écran Total sur le travail forcé en Birmanie

    Par Philippe GRANGEREAU

    mercredi 10 décembre 2003



    «Ce programme socio-économique est la meilleure publicité pour Total. Une sorte de bureau en ville, un show-room...» Bernard Kouchner



    Total, qui depuis août 2002, fait l'objet en France d'une plainte pour travail forcé en Birmanie, a appelé Bernard Kouchner, l'ex-ministre de la Santé du gouvernement socialiste et «French Doctor» fondateur de MSF, à la rescousse. En mars, le géant pétrolier a commandé un rapport à sa société, BK Conseil. «...Médecin humanitaire spécialiste des problèmes de santé publique et des situations d'urgence», écrit Total sur son site internet (http://birmanie.total.com/) où figure en bonne place ce rapport de 19 pages, «homme politique engagé connaissant personnellement Mme Aung San Suu Kyi (l'opposante birmane, prix Nobel de la paix en résidence surveillée, ndlr), Bernard Kouchner avait toute l'expérience requise pour être un observateur critique et impartial de l'action de Total en Birmanie».



    Nombreux sont les témoignages accréditant le recours au travail forcé au profit de Total. Il y a le rapport confidentiel «L'action de Total en Birmanie», commandité par Total en juin 1996, dont Libération s'est procuré une copie.

    L'ancien responsable des questions de sécurité du pipe-line relate que «les unités affectées à la protection du projet Yadana ont déjà utilisé les services des local helpers (recrues locales) réquisitionnés pour le chemin de fer, pour certaines tâches à leur profit direct ou pour du défrichage au profit de Total, alors que la société ne cesse de leur expliquer qu'elle dispose de ses propres moyens pour effectuer des travaux».





    Total, s'il n'a pas profité sciemment de ce travail forcé, pouvait-il penser qu'il échapperait à ces pratiques ?

    Une étude confidentielle, commandée dès 1992 par Unocal, le partenaire américain de Total, à Control Risks Information Services, dont Libération s'est procuré une copie, avertissait le pétrolier : «Dans toute la Birmanie, le gouvernement utilise habituellement des travailleurs forcés pour construire les routes (...). Dans de telles circonstances Unocal et ses partenaires n'auront qu'une marge de manœuvre très réduite.»




    Dans son rapport, payé selon lui 25 000 euros par Total, Kouchner se prononce pour l'engagement constructif avec la dictature : «Fallait-il répondre aux appels d'offre et installer ce gazoduc en Birmanie ?

    Je le crois.» Et de conclure : «L'époque n'est plus à l'embargo et au boycott.»

    Position en totale contradiction avec ses convictions d'antan.

    Dans la préface de Dossier noir Birmanie (Ed. Dagorno, 1994), où il qualifiait la junte de «narcodictature», il reprenait à son compte l'idée selon laquelle «il faut imposer à la junte birmane des sanctions économiques».

    Ajoutant que de telles sanctions «heurtent bien souvent l'intérêt des Etats, dont la France qui, comme beaucoup d'autres, commerce avec les généraux via ses industries pétrolières».

    Pour justifier son revirement, Kouchner explique qu'à l'époque : «Je n'avais pas fait d'enquête. Mais un certain nombre de prix Nobel, dont mon ami Elie Wiesel, prétendaient l'avoir menée pour moi.»


    Prendre le temps d'au moins "survoler" le lien pour se faire une idée précise. Tant que faire se peut...

    Juste posté quelques passages, partiaux d'ailleurs au regard de la teneur totale du texte.

    Mais quoi qu'il en soit parlant.

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    2 464
    Ronin: il ne faut pas critiquer Total car j'en ai des actions qui,pour l'instant, progressent. Alors: pas touche
    @micalement.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 07/01/2015, 22h34
  2. Livre d'analyse technique : "Trading à sens unique"
    Par gp250 dans le forum Actions, Dérivés, Indices ...
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/05/2013, 12h28
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/08/2012, 05h24
  4. Haka véritable ou "rien du tout""...
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2011, 10h25
  5. approche "basique" nasdaq"
    Par good2 dans le forum Analyse Technique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/11/2004, 12h21

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •