Un rapport accablant

Béatrice Peyrani

Parfum de scandale pour Marionnaud. L'Autorité des marchés financiers vient de boucler, selon Les Echos, un rapport accablant sur la gestion de son ancien PDG, Marcel Frydman, son fils Gérald (ancien directeur général chargé des finances) et leurs commissaires aux comptes, KPMG et Cofirec. Selon le gendarme de la Bourse, les comptes, les bilans et la communication financière auraient été falsifiés pendant plusieurs années. Une double comptabilité aurait été mise en place avec, « d'une part, un circuit comptable ne reflétant pas la réalité des opérations » et, d'autre part, « des informations reflétant la réalité des opérations mais non enregistrées en comptabilité ». Principaux postes visés : les remises de fin d'année et les marges arrière versées par les marques (ces fameuses ristournes reversées par les fournisseurs en échange de services réels ou fictifs !). Pour l'AMF, l'ancien patron de Marionnaud, qui a vendu son groupe en février au milliardaire chinois Li Ka-shing, aurait artificiellement gonflé ces « ristournes ». Marcel Frydman, 74 ans, reconnaît « avoir fait des erreurs, mais se dit prêt à convaincre la justice de sa bonne foi, si nécessaire »



© le point 20/10/05 - N°1727 - Page 99 - 184 mots