Hier soir sur France 3 excellant reportage sur Oradour/glane. 10/juin/1944.

Massacre de plus de six cent personnes.

Hommes dans des granges. Mitraillés, brulés.

Femmes, enfants dans l'église. (le ceinturon du soldat Allemand stipule que Dieu est avec eux). Grenadés, brulés.


A ce jour comdamnés :

Une poigné de SS, dont quinze Alsaciens (quatorze enrolés de force), amnistiés aussitôt.

Parmis les décideurs le général de division, son adjoint, vraisemblablement les ordonnateurs jamais inquiétés.

Un seul responsable un officier supérieur qui eu le bon gout de mourir en Normandie quelques jours plus tard...

Un officier devenu un communiste parfait a quand même été inquiété. Au moment ou l'URSS déployait ses missiles face à l'Occident.

Raisons politiques, démagogique.

Il faut le voir se déclaré :

" Choqué d'apprendre qu'il y ait pu avoir des survivants"

La journaliste lui fait préciser sa pensée.

" Vous êtes heureux d'apprendre que des gens aient pu survivre au massacre?"

"Non, je suis juste choqué que des gens aient pu y échapper alors que toutes les précautions avaient été prise pour l'éviter"


Pour les connaisseurs.

Vague ressemblance avec Heidrich. Grand, mince, visage quelque peu maigre, blond.

Que l'on puisse croire encore en l'homme me stupéfiera toujours...