Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4
  1. #1
    Banned Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 671

    PS Français décalé? Exception Française?

    Le projet socialiste, autre forme de l'exception française


    Le projet du PS pour 2007 sur lequel les "éléphants" du parti se sont entendus, la semaine dernière, n'est a priori pas essentiel. Il doit encore être approuvé par les militants du parti.



    Même si tout le monde sait que ce programme ne sera pas obligatoirement celui qui sera appliqué par le candidat, ce projet n'en est pas moins intéressant dans la mesure où il reflète l'état d'esprit dominant dans l'un des principaux partis politiques français.


    De ce point de vue, il est particulièrement inquiétant.


    Le projet économique et social mis en avant par le PS français révèle en effet, à nouveau, un profond décalage entre la France et l'Europe.


    A le lire, on a du mal à croire que le PS fait partie de la même Internationale, socialiste, que le parti social-démocrate allemand (le SPD) ou que le parti socialiste espagnol (le PSOE).


    La plupart des partis frères ont adopté ces dernières années des attitudes réalistes en ce domaine. On ne parle pas de Tony Blair, le diable, ultralibéral, pour nombre de socialistes français.


    Mais même Jose Luis Zapatero apparaît comme un ultramoderne à l'aune de ses camarades français. Ne semblant pas avoir réalisé que le monde change, le PS reste attaché à ses traditions.


    Dans cette synthèse, on retrouve ainsi l'approche classique de la gauche française : le souci d'une plus grande justice sociale, la volonté de rééquilibrer les pouvoirs dans l'entreprise, de renforcer les services publics, de redonner d'une manière générale un rôle plus actif à l'Etat.


    C'est ce que traduisent des mesures phares comme le Smic à 1 500 euros, la nationalisation d'EDF ou la suppression du CNE.


    Ce qui surprend le plus, cependant, c'est le décalage, presque total, entre ce que promet encore le PS français et ce que proposent les autres socialistes européens.


    Le PS français annonce par exemple son intention de supprimer la réforme Fillon et de réaffirmer l'âge légal de départ à la retraite à 60 ans.


    C'est tout le contraire que font tous les autres socialistes européens, sans exception. Partout, en Allemagne, en Grande-Bretagne et ailleurs, ils repoussent l'âge du départ à la retraite. Même si cette perspective donne lieu, ici ou là, à des manifestations de mécontentement, leurs concitoyens en ont compris la nécessité.


    C'est le cas, aussi, en Espagne. Jose Luis Zapatero, le Premier ministre, est un vrai socialiste : il s'est attaqué à la précarité de l'emploi.


    Il a néanmoins lancé, dans le même temps et à l'occasion d'une vaste concertation avec les partenaires sociaux, une grande réforme des retraites qui est, si l'on y regarde de près, un véritable "copier-coller" de la réforme Fillon avec un allongement des durées de cotisation, une baisse des pensions et des mesures pour inciter les Espagnols à travailler au-delà de 65 ans.


    Autre exemple, la question de la dette publique.

    Tous les partis socialistes européens considèrent que sa réduction est un impératif non seulement économique mais aussi social.


    En Italie par exemple, le leader de la gauche, Romano Prodi, avait fait de la diminution des déficits publics et de la dette LA priorité de sa campagne.


    Il s'est fait élire sur un programme de rétablissement des comptes publics que son grand argentier, Tommaso Padoa-Schioppa, est en train de mettre en ¤uvre.


    A Madrid, le PSOE avait promis de remettre les finances de l'Etat à l'équilibre. Ce fut fait dès 2005 - pour la première fois depuis trente ans.

    De même en Suède, souvent citée en modèle par les socialistes français, le parti social-démocrate a mené depuis 1994 une politique spectaculaire de réduction des dépenses de l'Etat, du nombre de fonctionnaires notamment.

    En France au contraire, le PS envisage, en multipliant les promesses de dépenses nouvelles, d'accroître considérablement les crédits publics.


    Pour éviter que cette envolée des crédits de l'Etat ne provoque un dérapage du déficit, le PS renonce à toute baisse d'impôt. Il prend même le chemin opposé.

    En Allemagne, les sociaux-démocrates membres de la coalition ont certes accepté le relèvement de la TVA et une surtaxe sur les revenus les plus élevés. Ils n'en plaident pas moins en faveur d'une réforme de la fiscalité des entreprises qui devrait se traduire par une baisse du taux de l'IS - de 25 % à 15 % ou 17 %, cette arme étant jugée comme la meilleure contre les délocalisations. Il y a bien, décidément, dans la planète socialiste aussi, une exception française !

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    2 464
    Les sosialo ne s'inquiètent pas de la dette laissée à nos enfants car, à part notre présidentiable Royale, ils n'en ont pas beaucoup. Il y a beaucoup d'homo "sapiens?".
    En général, ils sont fonctionnaires donc assurés jusqu'à leur mort d'un revenu assez confortable à l'instar des rentiers du 19° siècle. Ils n'ont donc aucune notion de la gestion économique sauf le jour où l'Etat sera tellement endetté qu'il ne pourra plus payer confortablement ses fonctionnaires comme c'est le cas de l'Argentine depuis 5 ans et la Thailande il y a 10 ans. Ce sera un juste retour de bâton
    micalement.

  3. #3
    Banned Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 671
    A mon humble avis beaucoup des mesures qualifiées de "sociales" auraient énormément à gagner dans un pays qui se gausserait moins des valeurs traditionnelles de la France.

    Travail, famille, patrie.

    Et non ce n'est pas un slogan de l'extrème droite, bien antérieur à Pétain...

    De surcroit même si c'était le cas ce qui est juste est juste peu importe la source...

    Que chacun assume ses responsabilités et on y verra un peu plus clair.

    Evidemment avec l'exemple d'une classe politique comme on en a une, guère étonnant que la loi du chacun pour soi prime...

    Les bonnes volontés, compétences ne manquent pas dans ce pays. Le problème vient plutôt de la bande de guignols qui nous dirigent, ou plutôt ne nous dirigent pas...

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    2 464
    Pour moi, si j'étais socialiste, j'estime que le rôle du citoyen est de rendre service à la Société en fonction de ses possibilités. Et en suite à la Société de distribuer les richesses produites à chaque citoyen en fonction de l'effort qu'il a fait pour rendre service à cette Société.
    mais hélas, ceux qui se crèvent au travail sont des "ayant devoir" et ceux qui ne veulent pas travailler des "ayant droit" . Et pour l'allongement de la durée d'activité, nécessaire dans un système par répartition en raison de l'allongement de la vie, ceux qui sont les plus protégés ont bloqué la France en 95 pour conserver leurs privilèges et les régimes spéciaux les ont toujours.
    Triste France de la liberté, égalité et fraternité. Qu'es-tu devenue
    micalement.

Discussions similaires

  1. Election Française vues de Taiwan
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/05/2012, 16h06
  2. normalité française
    Par kokoro dans le forum Xenia
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/06/2005, 12h32
  3. La langue française a la cote !
    Par ayron dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/06/2005, 09h50
  4. The Open CD 2.0 version française
    Par lecinq dans le forum Ressources
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/04/2005, 19h42
  5. Les daubinettes trahies par la grammaire française
    Par xenia dans le forum Actions
    Réponses: 42
    Dernier message: 08/04/2005, 22h32

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •