Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Présentation Forex :

  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682

    Présentation Forex :

    Présentation du Forex


    Forex vient de la contraction de "Foreign Exchange" qui signifie marché des changes en français.

    Le Forex, comme son nom l'indique, est un marché qui est consacré uniquement aux différentes devises, il permet aux investisseurs d'acheter ou de vendre la devise de leur choix au sein d'un vaste marché interbancaire, totalement mondialisé. Il a été créé en 1971.


    Le marché des changes à plusieurs particularités par rapport aux classiques marchés d'actions que nous connaissons bien, la première d'entre elles c'est qu'il est ouvert 24 heures sur 24, du dimanche soir au vendredi soir.

    En effet, comme des opérateurs du monde entier interviennent sur ce marché il se doit d'être ouvert en permanence pour tenir compte des différents fuseaux horaires. Il n'est fermé que les week-ends.





    La séance commence en Australie, pour se poursuivre en Asie, en Europe puis aux Etats-Unis et la boucle est bouclée.

    Le Forex intéresse plusieurs catégories d'intervenants.


    En premier lieu, les entreprises qui réalisent des contrats internationaux et qui souhaitent se couvrir contre des fluctuations des cours afin d'assurer la stabilité de leurs revenus.

    En second lieu où l'on trouve les grands investisseurs institutionnels, au travers des principales banques, qui réalisent des transactions sur ce marché à but spéculatif ou de couverture.

    Enfin, les particuliers qui commencent à affluer en masse sur ce nouveau marché. Les offres en direction de ces derniers se sont multipliées et ont permis aux particuliers de rentrer sur ce marché qui était auparavant réservé aux professionnels.



    L'intérêt du Forex pour les particuliers est relativement récent mais ces derniers font preuve d'un engouement très fort pour ce nouveau type d'investissement.

    Si la France commence juste à être touchée par le phénomène au cours de l'année 2005, les États-Unis proposent des services d'investissement sur le Forex depuis maintenant quelques années.



    Il faut dire que le marché des changes ne manque pas d'atouts pour séduire les investisseurs et notamment les plus spéculatifs d'entre eux.

    Parmi les pôles d'intérêts principaux nous pouvons citer :


    Les points forts du Forex pour les investisseurs

    - une très grande liquidité qui permet de rentrer et de sortir à n'importe quel moment, quelle que soit la somme (en tous cas jusqu'à quelques dizaines de millions de dollars cela ne pose aucun problème).


    En effet, le Forex est le plus grand marché du monde et on enregistre des pointes de près de 2000 milliards de dollars de transactions par jour sur les devises.


    À titre d'exemple cela représente 400 fois le volume moyen quotidien de la bourse de Paris et 30 fois celui du plus grand marché d'actions au monde, le NYSE (New York Stock Exchange).



    - une cotation 24 heures sur 24 et cinq jours sur sept. L'ouverture quasi permanente de ce marché permet aux investisseurs de réaliser des transactions quand ils le souhaitent, le soir après dîner où le matin avant de partir travailler, tout est possible.


    On peut également réagir instantanément à n'importe quel événement. Cela n'est pas possible avec les marchés d'actions qui sont fermés la nuit.


    - la possibilité de réaliser des opérations très spéculatives à l'aide d'un effet de levier qui peut monter jusqu'à 400 fois le montant de vos espèces.

    Ainsi, pour un dépôt de 1000 $ sur un compte, certains courtiers vous proposent d'investir jusqu'à 400 000 $ grâce à cet énorme effet de levier.

    On imagine déjà les dégâts que cela peut engendrer si on fait n'importe quoi ...



    - peu de valeurs à surveiller.

    À la différence des marchés d'actions qui comptent des centaines voire des milliers de titres, le Forex ne propose que quelques dizaines de devises différentes dont cinq ou six majeures que les opérateurs surveillent de près et sur lesquelles se réalisent la majorité des échanges.



    - des frais de transactions réduits. Pour négocier sur le Forex, les intermédiaires financiers ne facturent généralement pas de commissions, ils se rémunèrent uniquement sur la fourchette achat/vente (le " spread " en langue de Shakespeare).

    Sur les principales paires de devises, le spread, soit la différence entre le cours d'achat et le cours de vente, est de 2 à 3 unités de base (ou " pips " dans le jargon des cambistes).

    Par exemple, une transaction sur l'euro/dollar coûte généralement moins de 0,02% !

    Dix fois moins que sur les actions !




    On ne donne jamais la cotation d'une devise unique comme par exemple : quel est le cours du dollar ou quel est le cours du yen ?


    Cela n'a de sens que si on compare une devise avec une autre.


    En l'occurrence les devises sont cotées par paires. Ainsi on parlera de la cotation de l'euro contre le dollar (EUR/USD) ou de la livre sterling contre le yen (GBP/JPY) par exemple.


    On utilise toujours les codes internationaux pour nommer les devises sur le Forex.


    Il faut également noter que les devises étant des petites quantités et leurs variations étant faibles, leur cotation est affichée sur quatre décimales. Exemple d'une cotation de la paire euro/dollar : 1,2055.



    Dans le langage des cambistes (le nom donné aux investisseurs sur le marché des changes), le plus petit échelon de cotation est appelé un " pip ". Ainsi, quand l'euro/dollar passe de 1,2040 à 1,2043 on dit que la variation est de 3 pips.



    Exemple d'une transaction :

    Prenons l'hypothèse d'un cours de 1,2000 pour la paire euro/dollar. Si l'investisseur pense que le cours de cette paire va monter, il va alors acheter l'euro/dollar, ce qui se décompose de la manière suivante : il achète des euros et vend des dollars.


    Cette opération est toutefois complètement transparente pour l'utilisateur puisqu'il joue directement sur la paire. C'est le courtier qui réalise cela pour lui dans ses opérations de " back office ".




    Exemple sur les frais de transaction

    Soit la cotation suivante sur l'euro/dollar :



    Achat : 1,2052 / Vente : 1,2050





    Cela signifie qu'à cet instant, vous pouvez acheter l'EUR/USD à 1,2052 et le vendre à 1,2050.


    La différence de 2 pips entre l'achat et la vente est le spread, c'est la commission du courtier. Dans cet exemple, les frais de transaction sont donc de 0,0002 / 1,2050 = 0,017 % soit au moins 10 fois plus faible que les frais de transaction facturés pour l'acquisition d'actions sur le marché.



    A la lumière de cet exemple on comprend aisément l'attirance de ce marché pour les " day traders " qui peuvent ainsi faire de nombreux allers/retours sans être pénalisés par les frais de transaction qui sont marginaux.


    Conclusion : un marché parfait ?


    Liquidité parfaite, frais réduits, ouverture 24/24h, volatilité, etc. le Forex est un marché qui paraît idéal pour les investisseurs actifs.



    Attention cependant car il recèle de nombreux pièges souvent induits par ses qualités.

    Un de ses plus gros dangers et sa volatilité dans un cadre de fort effet de levier.

    Un point essentiel à soigner si on veut intervenir sur ce marché est de maîtriser parfaitement son " money management " en se fixant de solides règles que l'on prendra soin de ne pas violer sous peine de ne pas faire de vieux os.




    A la différence des actions, détenir des devises ne donne pas lieu au versement d'un dividende mais à la perception d'un taux d'intérêt.

    En effet, la détention d'une devise offre une rémunération à son propriétaire, la rémunération versée est directement liée au taux d'intérêt monétaire du pays ou de la zone économique d'émission de la devise.



    Les taux directeurs sont fixés dans chaque zone économique par l'institut monétaire local : Réserve Fédérale (Fed) aux Etats-Unis, Banque Centrale Européenne (BCE) pour la zone euro, Banque du Japon, Banque d'Angleterre, etc.



    Ces taux ne sont pas gravés dans le marbre mais évoluent à la hausse ou à la baisse en fonction de la santé économique des différents pays. Le tableau ci-dessus indique les taux directeurs de quelques devises, dont les principales :





    Taux d'intérêts mondiaux en avril 2006

    Pays / zone économique Devise (code abrégé) Taux directeur fixé par la banque centrale


    Etats-Unis Dollar (USD) 4,50%


    Zone euro Euro (EUR) 2,50%


    Royaume Uni Livre sterling (GBP) 4,50%


    Japon Yen (JPY) 0,00%


    Suisse Franc suisse (CHF) 1,00%


    Australie Dollar australien (AUD) 5,50%


    Nouvelle Zélande Dollar néo-zélandais 7,25%


    Hongrie Forint (HUF) 5,75%


    Mexique Peso (MXN) 7,80%


    Canada Dollar canadien (CAD) 3,50%


    Afrique du Sud Rand (ZAR) 7,00%





    Comme nous le voyons ci-dessus la politique monétaire est loin d'être uniforme à travers la planète, avec des taux à plus de 7% d'un côté (Nouvelle-Zélande) et à 0% de l'autre côté (cas du Japon avec sa politique ultra accommodante).



    Quel impact sur les transactions ?


    Comme nous l'avons indiqué plus haut, le fait de détenir une devise entraîne le versement d'un intérêt à son détenteur. Ainsi, si vous détenez 10000 USD, votre courtier vous versera quotidiennement un intérêt au taux annuel de 4,50%, soit 450 $ par an.





    Néanmoins quand on achète une devise on le fait à l'aide d'une autre devise (principe des paires) ce qui fait que l'on ne touche pas l'intégralité de l'intérêt mais le différentiel entre les taux d'intérêts de 2 devises.

    Prenons un exemple pour mieux comprendre.



    Exemple :


    L'hypothèse est que vous passez " long " (acheteur) de 10 000 USD/CHF. Si on décompose la transaction, vous achetez 10 000 $ en vendant des francs suisses (ce qui revient à les emprunter).



    Vous êtes " long " en USD et touchez un intérêt de 4,50% annuel sur cette position. De l'autre côté vous payez un intérêt de 1% pour la vente des francs suisses. Dans ce cas, votre position vous rapporte 4,50% - 1% soit 3,50%.



    Une position longue sur l'USD/CHF vous rapporte donc 3,50% par an en théorie. En pratique c'est un peu moins car les intermédiaires prennent une petite marge sur les taux versés et vous toucherez effectivement environ 3% par an.



    Notez que si vous aviez pris la position inverse (une vente d'USD/CHF) vous auriez payé un intérêt de 3% par an !

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    pour en savoir plus sur le forex, je vous conseille le lien suivant
    http://forex.actufinance.fr/

    ou encore le site http://www.cambiste.info relatif au marché des changes

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

Discussions similaires

  1. Présentation simplifiée
    Par Seyrou dans le forum Long et moyen terme
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/07/2007, 17h32
  2. Forex.
    Par ronin dans le forum Dérivés
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/05/2005, 17h09
  3. Le M.O.N.E.P. Présentation.
    Par ronin dans le forum Actions, Dérivés, Indices ...
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/05/2004, 22h18
  4. Présentation
    Par day_trader dans le forum Actions
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/05/2003, 13h35
  5. Présentation
    Par kurtosis dans le forum Xenia
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/05/2003, 21h17

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •