Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 31
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    Metex METablic EXplorer

    http://www.metabolic-explorer.com/

    Introduite aujourd'hui,je viens d'en entendre parler sur forum TEO.
    C'est dingue dès qu'une valeur "verte" s'introduit ,c'est l'engouement.

    Vais essayer de profiter de la bulle,en ai pris 50 ce matin à 9.01


    Bulle verte ou pas?
    Et vous avez vu la nouvelle sur MLVLT?
    http://www.boursorama.com/infos/actu...C&news=4077971
    Voltalia : Création d’ANELIA, société de développement dans l’éolien
    Communiqué

    Les sociétés VOLTALIA et ANEMOS, spécialistes dans la recherche et le développement de sites éoliens, ont créé une société commune, ANELIA, dans laquelle VOLTALIA est majoritaire.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    ama une grosse application

    11h54 8,80 24000 ,ça ne peut pas être un petit actionnaire,maintenant est-ce qu'il vend ou achète?
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    connaissez vous la directive REACH ?

    connaissez vous REACH ?

    Vu sur Bourso. http://www.boursorama.com/forum/mess...sage=359093277


    Après des années de bras de fer entre les associations écologistes et les industries chimiques, la directive Reach a finalement été votée le 17 novembre dernier au Parlement européen.

    Désormais, ce sont les industriels eux-mêmes qui devront apporter la preuve que leurs produits sont sûrs et non toxiques. Toutes les substances dont la diffusion est supérieure à une tonne par an devront être analysées et enregistrées sur une période de 11 ans.

    A ce jour, seules 400 molécules ont été analysées, car avant 1998, aucune évaluation toxicologique n'était exigée. Or de nombreux produits de consommation courante sont suspectés : le formaldéhyde, contenu dans certains cosmétiques, serait cancérigène ; les phtalates, utilisés pour assouplir les plastiques et présents dans les jouets, aurait des effets néfastes sur la reproduction humaine ; les parabens, des antibactériens, provoqueraient des allergies, etc. Sur les 30 000 produits chimiques concernés par Reach, 2000 sont déjà "suspects".

    Les représentants de la chimie européenne affirment qu'ils souscrivent parfaitement aux objectifs de Reach, mais ils demandent des "améliorations", notamment un dispositif allégé pour certaines molécules et l'exemption temporaire des polymères. 1038 amendements sont ainsi venus modérer la directive, et plusieurs pesticides très toxiques pourront encore être utilisés pendant 5 ans.

    L'Europe en retard
    Même imparfaite, la réglementation joue toutefois un rôle prépondérant. "Les américains vont par exemple interdire l'importation de tous les produits qui ne sont pas fabriqués selon leurs normes", explique Jean-Claude Guillemin, directeur du laboratoire synthèse et activation de biomolécules au CNRS. Résultat : plus des deux tiers de leurs produits de synthèse sont d'origine végétale, et 40% de leurs terres agricoles seront consacrées à la chimie verte.

    Là-bas, il existe des "bioraffineries", qui exploitent l'ensemble du végétal : de l'huile à partir du grain, des plastiques ou des résines à partir des protéines, de l'éthanol ou des produits cosmétiques à partir du glucose. En produisant de nombreux produits pour diverses filières, une bioraffinerie maximise la valeur dérivée des de la biomasse. La PAC (politique agricole commune), jusqu'alors uniquement intéressée par la production alimentaire, commence à se pencher sur ces nouveaux débouchés. Une bioraffinerie pourrait ainsi voir le jour en 2008.
    source :

    http://www.linternaute.com/science/e...-verte/2.shtml
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    alors personne n'est atteint par la fièvre verte?

    C'est une maladie qui ne rends pas malade! Enfin pour l'instant!
    Mais alors quelle fièvre acheteuse.Ai bien fait APPAREMMENT de renforcer ce matin à l'ouverture.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  5. #5
    Senior Member Jedi Trader Avatar de esope
    Date d'inscription
    April 2003
    Messages
    6 297

    bien joué effer

    tes valeurs vertes sont affriolantes , on en rougit

    la contestation de heurisko n'en peut mais

    Metabolic Explorer : Heurisko revendique sa "contribution inventive"

    Dispute sur la propriété intellectuelle...

    Pour une start-up biotechnologique, les actifs incorporels que constituent la matière grise des chercheurs, les découvertes et les processus technologiques représentent souvent la quasi-totalité de l'actif. Il est donc crucial d'établir solidement la propriété intellectuelle de ces éléments. La contestation d'une partie de la propriété intellectuelle de Metabolic Explorer par Heurisko, une société par actions simplifiée, révélée par "les Echos" juste au moment où MetEx s'introduisait en bourse, illustre l'importance de cet enjeu.

    Contacté par Boursier.com, Alain Gallochat, consultant en propriété intellectuelle mandaté par Heurisko, a apporté son éclairage sur les aspects techniques de cette affaire qui peut prêter à confusion pour les profanes.

    Dans le détail en effet, ce n'est pas la validité des brevets de Metabolic Explorer qui est directement mise en cause par Heurisko. En revanche, cette société revendique une "contribution inventive" aux processus technologiques employés par Metabolic Explorer dans la production microbiologique de méthionine.

    Interrogé sur le timing de cette revendication, Alain Gallochat explique que si l'une des demandes de brevet touchant au processus incriminé remonte en effet à 2004, il y a eu depuis lors "plusieurs contacts entre M. Marlière et Metabolic Explorer, notamment M. Gonzales", le PDG de MetEx. Ainsi, "en plusieurs occasions, il a été rappelé que certains éléments de la demande de brevet correspondaient à des éléments transmis par M. Marlière en 2002 dans le cadre d'un accord de confidentialité". Déplorant que ces échanges se soient "soldés par un silence" de la part de Metabolic Explorer, M. Gallochat indique que c'est faute de dialogue qu'une procédure légale est envisagée.

    "Ce que nous disons, c'est qu'on retrouve tout ou partie des informations transmises par M. Marlière dans la propriété intellectuelle de Metabolic Explorer. Nous demandons donc à ce que soit reconnue la contribution inventive de M. Marlière et de son équipe", explique Alain Gallochat qui ne désespère pas de renouer le dialogue avant la saisine d'un tribunal, comme Heurisko l'a indiqué dans son communiqué du 10 avril.

  6. #6
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    Metabolic Explorer: assigne Heurisko en justice.

    Cercle Finance le 26/04/2007 16h51
    Metabolic Explorer: assigne Heurisko en justice.

    (Cercle Finance) - Le groupe biotechnologique Metabolic Explorer a décidé d'attaquer Euriko en justice, dans le conflit qui oppose les deux sociétés sur la pleine propriété intellectuelle de plusieurs technologies.

    Le jugement en référé aura lieu ce lundi au Tribunal de grande instance de Paris.

    Dans le cadre de cette procédure, Metabolic Explorer a assigné en référé la société Holditech Heurisko, Monsieur Philippe Marlière, le PDG d'Heurisko SAS, et Monsieur Alain Gallochat, consultant en propriété intellectuelle mandaté par Heurisko.

    Cette décision de porter l'affaire en justice intervient après plusieurs semaines durant lesquelles la société de biologie synthétique Heurisko a notamment revendiqué sa contribution inventive sur un brevet déposé par Metabolic Explorer portant sur les méthodes pour la production de micro-organismes évolués permettant de générer ou modifier des voies métaboliques.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  7. #7
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    je ne sais pas s'il y a de bonnes nouvelles

    provenant du procès,mais le titre m'a l'air de s'agiter dans le bon sens.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  8. #8
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    la petite phrase à la fin qui résume tout.

    par contre pour le tgi ,le procès ,ou délibéré aura lieu le 07/05

    Projet Biohub du CNRS


    Metex fait partie de ce projet, elle est cité comme référence ! cf dernier paragraphe de l'article.


    Biohub "Les céréales à l'assaut du pétrole !"

    Biohub est l'un des premiers « grands projets » de l'Agence de l'innovation industrielle. Il vise à développer, avec le soutien de plusieurs équipes du CNRS, des molécules chimiques à partir des céréales et de leurs dérivés.

    L'usine de Roquette Frères, à Lestrem. L'entreprise est associée à la recherche publique au sein du projet Biohub.
    ROQUETTE Frères S.A.

    À Lestrem, dans le Pas-de-Calais, une voie ferrée achemine chaque jour 6 000 tonnes de blé et de maïs au cœur de l'entreprise Roquette Frères, quatrième fabricant mondial d'amidon. En repart une armada de poids lourds transportant une partie de la gamme de l'entreprise, qui raffine pas moins de 650 produits différents : sirop de glucose pour confitures, crèmes dentifrices ou gels douche ; sorbitol destiné à la fabrication de médicaments, de chewing-gum ou de chocolat sans sucre ; amidon entrant dans la composition de la colle des cartons ondulés…

    Demain, grâce aux travaux issus du projet Biohub (littéralement « plate-forme du vivant » en anglais), d'autres produits viendront s'ajouter à cette liste. De nouvelles molécules, toujours réalisées à partir de ressources renouvelables, entreront dans la fabrication de solvants verts, de plastiques biodégradables, d'emballages alimentaires, de polymères ou encore de revêtements de routes. Objectif : développer une nouvelle filière, susceptible de remplacer une partie des molécules issues de la pétrochimie, dont les prix ne cessent d'augmenter. Une façon aussi de soutenir l'agriculture française. « Mais notre ambition ne s'arrête pas là, soutient Christophe Rupp-Dahlem, directeur du programme Biohub chez Roquette. Il s'agit également de créer des produits et des procédés industriels qui n'existent pas aujourd'hui. »

    Pour réussir de tels sauts technologiques, les 300 chercheurs de la société Roquette (sur 6 000 employés) se sont associés avec des laboratoires publics. Le CNRS est particulièrement bien représenté dans Biohub avec des équipes de l'Institut national des sciences appliquées (Insa) de Lyon1 et de Rouen2 et de l'Institut des molécules et de la matière condensée de Lille (IMMCL)3. « Ces choix illustrent le développement de l'axe chimie-développement durable au sein du CNRS4 », note d'ailleurs Jean-Marc Lefebvre, directeur de l'IMMCL.

    Biohub privilégie deux grands axes de recherche : le premier vise à créer des produits chimiques totalement nouveaux à base de céréales. Christophe Rupp-Dahlem cite l'exemple de l'isosorbide, un monomère5 dont les dérivés pourraient servir de nouveaux plastifiants pour PVC (polychlorure de vinyle, un polymère), de nouveaux émollients en cosmétique, ou de nouveaux solvants pour les revêtements routiers. Le second porte sur la mise au point de procédés biotechnologiques innovants plus avantageux en termes économiques que leurs équivalents pétrochimiques. Mais attention à la confidentialité ! « Nous essayons de préserver au maximum nos innovations, notamment face à une concurrence asiatique à l'affût de la moindre information », tient à préciser Christophe Rupp-Dahlem.

    Car les enjeux sont énormes. Le projet Biohub est en effet l'un des six premiers programmes retenus par l'Agence de l'innovation industrielle (AII) en 2005, et le premier projet approuvé par la Commission européenne. Conçu pour cinq ans, il est doté d'un budget de près de 92 millions d'euros, dont 42,7 millions financés par l'AII, sous forme de subventions et d'avances remboursables. L'opération est menée par Roquette, en partenariat avec sept autres industriels, dont les chimistes Arkema (France), DSM (Pays-Bas) et Cognis (Allemagne), le concepteur de route Eurovia (groupe Vinci) ou la société Sidel, spécialisée dans les emballages plastiques. Sans oublier Metabolic Explorer, une jeune pousse de Clermont-Ferrand spécialisée dans l'application industrielle des techniques en biotechnologies.

    « Dans dix ans, assure Christophe Rupp-Dahlem, 1,3 million de tonnes de céréales, représentant une surface cultivée de 160 000 hectares, devraient être transformées dans les nouvelles bio-raffineries. » Celles-ci seront soit adossées à celles déjà existantes, soit implantées ex nihilo. À la clef : plus de 700 millions d'euros d'investissements industriels et la création de 600 emplois dans les différentes entreprises participant au projet.

    Emmanuel Thévenon
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  9. #9
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    je ne sais pas du tout où ça en est pour le procès

    d'accord sur le fait que la bourse monte,mais on dirait que les volumes reprennent sur cette valeur.
    La Séance
    Séance Précédente
    Date 09/05/07 08/05/07
    Ouverture 10,90 10,90
    +Haut 11,15 10,95
    +Bas 10,90 10,75
    Dernier 11,15 10,88
    Volume 166840 19546

    et un ordre de 25 000 à un cours un peu plus bas,bon si il y en a qui achète ,c'est aussi qu'il y en qui vendent
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  10. #10
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    décision du TGI 09:14 10/05/07 :)

    http://www.boursorama.com/forum/mess...sage=360364150

    http://www.boursier.com/vals/FR/meta...3740.htm<br />

    décision du TGI 09:14 10/05/07
    Metabolic Explorer : décision du TGI Finance plus le 10/05/07 à 08:41 En faveur de la société...

    Metabolic Explorer, société de biotechnologie industrielle spécialisée dans la bioproduction de composés chimiques de commodité, annonce aujourd'hui que le juge des référés du Tribunal de Grande Instance de Paris a lui a donné raison en rendant une ordonnance de référé en date du 7 mai 2007, condamnant la société Holditech Heurisko, Philippe Marlière et Alain Gallochat à notamment cesser sous astreinte leur campagne de dénigrement du portefeuille de propriété industrielle de METabolic EXplorer. Le juge des référés a également ordonné la publication du communiqué suivant :

    "Par ordonnance en date du 7 mai 2007, le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris a fait interdiction à la société Holditech Heurisko, à Philippe Marlière et à Alain Gallochat de contester publiquement les droits de propriété intellectuelle de la société METabolic EXplorer et les a condamnés pour concurrence déloyale par dénigrement, à payer à celle-ci une somme à valoir sur l'indemnisation de son préjudice ainsi qu'à assumer les frais du présent communiqué ".

    Benjamin Gonzalez, Président du Directoire de METabolic EXplorer a déclaré : "Nous réaffirmons notre confiance dans la validité de notre portefeuille de propriété industrielle et continuerons à protéger celle-ci".

    Paul Michalet, Directeur Administratif et Financier de la société ajoute "Nous allons désormais demander réparation de l'intégralité du préjudice subi par METabolic EXplorer du fait des actes de concurrence déloyale par dénigrement."
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. METEX METabolic EXplorer
    Par effer dans le forum Actions
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/08/2014, 15h36
  2. Metex,MLVLT, TEO ;ama toujours plus d'actualité
    Par effer dans le forum Actions
    Réponses: 19
    Dernier message: 22/09/2011, 08h20

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •