Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682

    Petit coup de jeune....ou de vieux

    Saint-Etienne retrouve son jardin



    C3 :

    PalmarèsVingt-six ans après sa dernière apparition, l'ASSE fait son grand retour en Coupe d'Europe.


    Ce soir, les Stéphanois affrontent l'Hapoël Tel Aviv au premier tour de la Coupe de l'UEFA. Voici les "chiffres européens" marquants de l'ASSE avant son entrée en lice.





    0 : Comme le nombre de matches de coupe d'Europe disputés par la grande majorité de l'effectif de l'ASSE. Vingt-deux des trente-et-un joueurs de l'effectif professionnel n'ont jamais évolué sur la scène européenne (Viviani, Janot, Moulin, Coulibaly, Varrault, Nivaldo, Sall, Dabo, Benalouane, Payet, Matuidi, Hautcoeur, Matsui, Perrin, Machado, Mansaly, Vincent, Houri, Grax, Gomis, Rivière, Dos Reis).



    Le plus expérimenté des hommes de Laurent Roussey reste Pascal Feindouno avec vingt-quatre matches européens disputés sous les couleurs de Bordeaux.




    1 : Le nombre de finales européennes disputées par Saint-Etienne. Les Verts ont atteint la finale de la Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1976.


    L'épopée est restée célèbre dans l'histoire du football français. Qui n'a pas entendu parler des poteaux carrés de Glasgow, là où l'Association Sportive de Saint-Etienne avait plié face au grand Bayern Munich (1-0) ? Le club bavarois décrochait là sa troisième C1 de suite.




    5 : Comme le nombre de buts inscrits par Saint-Etienne sur la pelouse de Hambourg le 26 novembre 1980 en huitièmes de finale de la Coupe de l'UEFA (0-5).

    Il s'agit de la dernière victoire à l'extérieur des Verts en Coupe d'Europe. Un doublé de Michel Platini avait notamment permis aux hommes de Robert Herbin de venir à bout des vice-champions d'Europe en titre.




    18 : C'est le classement actuel occupé par Saint-Etienne en Ligue 1. Après cinq journées de championnat, les Verts n'ont gagné qu'une fois et restent sur trois défaites de rang. C'est donc dans des conditions particulières que les Stéphanois se rendent à Tel Aviv pour y défier l'Hapoël.

    Pour autant, et compte tenu du passé de l'ASSE, les joueurs ne prennent pas le rendez-vous par dessus la jambe. "Cela va nous permettre de nous échapper du championnat. C'est une autre compétition.


    J'espère que ce match de coupe sera un déclic pour le championnat, un tremplin même", affirme Loïc Perrin qui, malgré son jeune âge, sait ce que l'Europe représente aux yeux des supporters stéphanois.




    26 : Evidemment le nombre d'années qui a séparé Saint-Etienne des compétitions européennes. La dernière rencontre des Verts avait été jouée à Prague, face aux Bohemians le 3 novembre 1982. Les joueurs stéphanois s'étaient inclinés 4-0 lors des seizièmes de finale retour.




    51 : Comme l'âge du maillot qui a inspiré la tunique "Europe" que portera l'AS Saint-Etienne ce jeudi.

    Pour justifier leur stratégie marketing, les Verts ont puisé dans leur histoire. Ils arboreront, face à Tel Aviv, un maillot qui rappellera celui de 1957, date de la première participation du club du Forez en Coupe d'Europe. De quoi combler le sponsor...




    73 : Le nombre de matches joués par Saint-Etienne en coupe d'Europe.



    Les Verts ont évidemment disputé la grande majorité de leurs rencontres continentales durant les années 1970 et en Coupe d'Europe des Clubs Champions.

    Les Stéphanois ont aussi gouté à la Coupe de l'UEFA, avec laquelle ils renoueront jeudi soir à Tel Aviv.

    Dans son histoire, Saint-Etienne a participé à 22 matches de C3, pour 9 victoires, 5 nuls et 8 défaites.




    90 : Le nombre de minutes jouées par Laurent Roussey face aux Bohemians de Prague (4-0) lors de la dernière rencontre de coupe d'Europe disputée par Saint-Etienne. L'actuel entraîneur des Verts avait disputé l'intégralité du match. Vingt-six ans après, il boucle la boucle en dirigeant l'ASSE pour son retour en compétition européenne.

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    Je me souviens parfaitement de la victoire sur Hambourg.


    Sauf erreur un autre club, je dirais Sochaix avait cartonné aussi un club Teuton. Francfort?


    J'étais à l'internat à Gérarmer.



    Je revois aussi ce chauffeur de taxi Sénégalais, à Dakar, en 1983. Evoquant les problèmes de Saint_Etienne, lorsque tout a commencé, ou fini...



    J'étais glissé sous mes draps, déja couché pour cause d'école, un poste radio à l'oreille pour entendre la grande équipe de Eindhoven voler en éclat en moins de cinq minutes de temps.


    Les orgueilleux Bataves qui toisaient des verts battus 2 à 0 à l'aller.

    Sur de la demi douzaine d'internationaux composant son effectif.


    Les Van Beveren, van der kuijlen, les frères van de kerkhof.



    Reparti exécutés avec six buts encaissés.



    L'avant dernier mis par un certain Luarent Roussey à la 88ème...

    Avant que Jhonny Rep ne termine l'oeuvre à la 89 ème sur penalty...

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    Mercredi 7 Novembre 1979




    St Etienne 6 - 0 Eindhoven


    Stade Geoffroy Guichard


    Buts

    Larios (3e)

    Platini (4e)

    Santini (5e)

    Platini (50e)

    Roussey (88e)

    Rep 89e (pen)






    Rep (89e (pen))


    Effectifs

    CURKOVIC

    JANVION

    LOPEZ

    SANTINI

    FARISON

    OLEKSIAK

    ELIE

    PLATINI ROUSSEY 74e

    REP

    LARIOS

    ZIMAKO



    VAN BEVEREN

    BRANDTS

    STEVENS

    VAN KRAAY

    WILDSCHUT

    POORVLIET

    VALKE

    VAN DE KERKHOF

    VAN DER KUIJLEN

    LUBSE

    VAN DE KERKHOF

    HERBIN KRIJGH

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  4. #4
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    je me rappelles un souvenir nettement plus triste

    quelques mois plus tard,quand le Borussia Mönchengladbach 0-4.La tête qu'on faisait ce jour là.D'autant plus que l'après-midi, le RC Strasbourg avait été battu par l'AJAX 4-0.

    Heureusement il restait .... le FCNA.
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

  5. #5
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    Mönchengladbach a du aussi mettre une tole à l'équipe de France un été si je me souviens bien.


    Ca fait toujours désordre.


    Par contre j'ai un décalage vraisemblable dans mes souvenirs. Les dates de Sochaux Francfort et Saint_Etienne Hambourg ne correspondent pas.


    Un autre club Français?

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  6. #6
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    Les Verts font l'essentiel


    Football - Coupe de l'UEFA


    L'AS Saint-Etienne, qui avait déjà sa qualification en poche pour les 16e de finale de la Coupe de l'UEFA, est parvenue à conserver la tête du groupe G après son match nul à domicile contre le FC Valence (2-2), mercredi.




    SAINT-ETIENNE - VALENCE : 2-2


    Buts : Ilan (29e et 44e) pour l'ASSE - Morientes (33e) et Zigic (71e) pour Valence.



    Les Verts ont tenu tête à un grand d'Europe.


    Sur une pelouse de Geoffroy-Guichard enneigée, les Stéphanois ont su faire preuve de rigueur tactique pour décrocher le match nul face à Valence dans leur dernier match de poule de la Coupe UEFA (2-2).



    Grâce au point obtenu, ils conservent la première place du groupe G et affronteront un troisième de poule en février lors des seizièmes de finale avec le match retour à disputer à domicile.
    Mal classée en Ligue 1, l'ASSE continue de sourire sur la scène européenne.





    Alain Perrin a dû faire face aux absences sur blessure d'une dizaine de joueurs pour composer son onze de départ pendant que son homologue valencian dispose de la quasi-totalité de son effectif.



    Unai Emery choisit seulement de laisser sa star David Villa sur le banc en prévision du duel à venir contre le Real Madrid, Morientes est donc aligné à la pointe de l'attaque.

    Les visiteurs commencent à développer leur jeu court habituel mais ils doivent composer avec la neige qui recouvre le camp stéphanois et ne parviennent pas à s'approcher de la surface de Janot.


    Les Verts les soumettent également à un intense pressing au milieu de terrain. Sitôt le ballon récupéré, les Stéphanois se ruent à l'attaquent et prennent de vitesse leurs adversaires.




    S'ils se précipitent quelque peu et tombent souvent dans le piège du hors-jeu, les Verts obligent Guaita, le portier adverse, a repoussé en catastrophe devant sa ligne après un centre de Payet mal dégagé par la défense (15e).


    Emery s'agace sur la touche mais ses hommes ne se replacent toujours pas. La tactique stéphanoise porte ses fruits quand, Payet lance Ilan dans le dos de l'arrière-garde adverse plein axe pour un joli piqué devant le gardien et l'ouverture du score (1-0, 29e).


    Mais les locaux ont le tort de se déconcentrer rapidement et le paient cher. Joaquin déborde sur la droite et, d'un petit centre à ras de terre, sert parfaitement Morientes pour une reprise aux six mètres (1-1, 32e).


    Pourtant, le plan mis en place par Perrin continue de fonctionner. Son équipe claque des contres qui laissent les Espagnols sur place.




    L'ASSE tient le choc



    Dernis déboule sur la gauche et centre au point de penalty, Guaita se jette sur le ballon mais le relâche dans un terrible raté et Ilan en profite pour tranquillement s'offrir un doublé devant le but (2-1, 43e).


    Comme avait prévenu Morientes, les Valencians veulent la première place et ils se montrent plus conquérants à la reprise. Les visiteurs enchaînent ainsi les corners mais se découvrent également. C'est justement sur l'un de ses corners qu'Ilan récupère le ballon et lance Dernis qui s'en va perdre son duel contre Guaita (53e).

    Le portier valencian de 21 ans, doublure habituelle du Brésilien Renan, se rachète encore de sa bévue de la première période en réalisant une superbe parade du bout des gants sur une frappe de Mirallas (54e).



    Supérieurs athlétiquement, les Verts dominent le milieu de terrain face à des adversaires désorganisés et multiplient les offensives mais Dernis (60e) et surtout Payet (63e) manquent sérieusement de réalisme.


    Ce n'est pas le cas du géant serbe Zigic qui, dix minutes après son entrée en jeu, profite d'une remise de Del Horno pour marquer à bout portant (2-2, 71e).


    Les Valencians poussent dans les dernières minutes pour arracher la victoire mais ils doivent se contenter du nul face à des Verts appliqués.



    Avec deux succès et deux nuls, les Stéphanois terminent à la première place du groupe devant Valence, deuxième, et le FC Copenhague, troisième après sa victoire à Bruges (1-0).



    Après avoir su briller face au deuxième de la Liga, ils devront faire de même samedi contre Auxerre, autre mal-classé de Ligue 1.



    LA DECLA : Alain Perrin (entraîneur de Saint-Etienne):


    "Je pense que nous aurions mérité de gagner compte tenu du nombre d'occasions que nous avons eu mais nous restons sur cet aspect positif de terminer premiers du groupe. C'est une grosse performance en sachant que nous étions dans le 5e chapeau au moment du tirage au sort.



    Terminer premier ou deuxième n'a pas énormément de différence. Ce qui fera la différence, ce sera le tirage au sort.

    Toutefois, nous avions eu à coeur de bien réussir contre le FC Valence.


    Nos occasions étaient assez belles. Nous avons beaucoup donné en fin de match. Il faudra regarder pour samedi mais j'ai déjà la satisfaction de ne pas déplorer de blessé supplémentaire, mais certains joueurs sont sortis très fatigués. J

    e pense que le FC Valence a plus de ressources que nous dans ce domaine mais maintenant chacun va vivre sa vie dans son championnat.


    Il faudra beaucoup travailler sur la récupération et ressentir qui sera affûté pour samedi en vue du match contre Auxerre".

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 02/12/2006, 11h47
  2. Gentille histoire de jeune curé
    Par SETH dans le forum Xenia
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/12/2005, 11h38
  3. j'aurais du rester jeune ! :(
    Par effer dans le forum Xenia
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/02/2005, 12h41
  4. Coup de bol, coup de Bolloré ?
    Par kokoro dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/09/2004, 13h27
  5. NOS VIEUX
    Par esope dans le forum Xenia
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/08/2003, 16h31

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •