C'est le deuxième mois consécutif que l'économie américaine détruit autant d'emplois.


524.000 emplois ont été supprimés au mois de décembre, selon les statistiques officielles publiées vendredi.

Sur toute l'année 2008, 2,6 millions d'emplois ont été détruits, dont 1,9 million au cours des seuls quatre derniers mois de l'année.


Cela n'était pas arrivé depuis 1945.

Les pertes d'emplois ont touché pratiquement tous les secteurs d'activité.



Autre chiffre, pire encore que prévu :

le taux de chômage grimpe désormais à 7,2%, du jamais vu depuis 1993.


Aussitôt ces chiffres annoncés, la Bourse de Paris est passée dans le vert : vers 14h35, l'indice CAC 40, qui perdait environ 0,4% avant l'annonce, progressait de 0,91%.


Les autres places européennes sont également retournées à la hausse. Londres gagnait 0,16% et Francfort 0,64%.


Les cours pétroliers, eux étaient en net recul vendredi à New York après ces mauvais chiffres.




La situation économique des Etats-Unis est "très grave et se détériore", a déclaré vendredi le président élu Barack Obama, après l'annonce de ces nouveaux chiffre.