L'euro recule face au dollar, pénalisé par Citigroup et les indicateurs :



L'euro reculait légèrement vendredi face au dollar, qui profitait d'un mouvement des investisseurs vers les valeurs refuges après l'intervention du gouvernement américain en soutien à la banque Citigroup et de sombres statistiques économiques aux Etats-Unis comme en Europe.


Vers 19H00 GMT (20H00 à Paris), l'euro cotait 1,2704 dollar contre 1,2743 dollar jeudi soir.

La monnaie unique européenne baissait aussi face au yen à 124,06 yens contre 125,49 yens la veille au soir.


Le billet vert cédait également du terrain face au yen à 97,64 yens contre 98,46 yens jeudi soir.

"La fuite vers la qualité revient en force".


"Il y a beaucoup d'incertitude, les investisseurs ont donc acheté des actifs jugés peu risqués, comme le dollar, ou l'or".


La monnaie européenne a cependant limité ses pertes en fin de journée, alors que Wall Street remontait la pente.



Premier choc pour le marchés des changes, les pouvoirs publics américains vont convertir en actions ordinaires quelque 25 milliards de dollars d'actions préférentielles qu'ils détiennent déjà.

Cette montée au capital constituerait une nationalisation partielle pouvant aller jusqu'à 36% du capital de Citigroup.



Sur le front macroéconomique, les indicateurs économiques continuent de refléter une récession profonde.



Une nouvelle estimation montre une contraction de 6,2% du produit intérieur brut américain au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent, en rythme annuel, contre une précédente estimation à 3,8%.


"Cela ne va pas aider les banques à se remettre",toutes les activités du système financier vont désormais souffrir de la crise, et plus seulement les actifs "toxiques" liés à l'immobilier.



En zone euro, le taux de chômage a atteint 8,2% en janvier, son plus haut niveau depuis septembre 2006 et l'inflation a fortement ralenti pour tomber à son plus bas niveau depuis juillet 1999, à 1,1%.


Ces statistiques plaident pour de nouvelles baisses du taux directeur de la Banque centrale européenne, qui rendraient l'euro moins attractif pour les investisseurs. Le marché anticipe un assouplissement monétaire dès jeudi.




Vers 19H00 GMT, la livre sterling remontait légèrement face à l'euro à 88,57 pence pour un euro, comme face au dollar à 1,4342 dollar.



La monnaie helvétique progressait un peu face à la devise européenne, à 1,4825 franc suisse pour un euro, mais reculait face au dollar à 1,1688 franc suisse pour un dollar.