C'est vraiment la crise: même Warren Buffet perd de l'argent


Le groupe de l'homme surnommé «l'oracle d'Omaha» pour sa capacité à investir sans erreur a annoncé une perte nette de 1,5 milliards de dollars.




Le groupe de services financiers Berkshire Hathaway, contrôlé par le milliardaire américain Warren Buffett, a annoncé vendredi une perte nette inattendue de 1,5 milliard de dollars au premier trimestre.



Le conglomérat a enregistré un bénéfice opérationnel de 1,7 milliard, mais a dû déprécier massivement des investissements, à hauteur de plus de 2 milliards de dollars.



Il a aussi perdu 986 millions de dollars avec des produits dérivés et 241 millions de dollars en cédant à perte certains investissements, a-t-il expliqué dans un communiqué.



L'an dernier à la même époque, Berkshire Hathaway avait encaissé un bénéfice net de 940 millions de dollars.



Le conglomérat a expliqué que ses investissements dans le groupe pétrolier ConocoPhillips avaient été particulièrement coûteux, puisque réalisés au moment où le cours du brut était très élevé.




Dès la présentation des résultats de 2008, en février, M. Buffett, surnommé "l'oracle d'Omaha" en raison de la sagesse des investissements à laquelle il a habitué Wall Street et en référence à la ville du Nebraska (centre) où il vit, avait regretté "quelques bêtises", en particulier son achat de 7 milliards de dollars d'actions ConocoPhillips au moment où les prix de l'énergie étaient proches de leur pic, et son exposition aux produits financiers dérivés.