1°- imaginez que DSK eu été noir: il l'aurait eu plus grosse, elle aurait dit "encore...encore... encore...!" au lieu de "c'est tout...déjà...!". Il n'y aurait pas eu plainte.
2°-imaginez que DSK n'ait pas fréquenté le Sofitel, il aurait été Président en 2012. Que ce serait-t'il passé au premier sommet franco-allemand: DSK parlant parfaitement l'allemand, l'entretient se serait déroulé à huis clos sans interprète; inutile de décrire la scène. Résultat, c'est un casus belli. Nous aurions eu une guerre franco-germanique en 2013. On l'a échappé belle!
@micalement.