Vous souhaitez vous documenter sur certaines thèmes relatifs à la bourse, n'hésitez pas à consulter notre espace dédié à la formation : "comprendre la bourse"
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3
  1. #1
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682

    Nouveau compte à rebours budgétaire à Washington

    Nouveau compte à rebours budgétaire à Washington

    Le Point.fr - Publié le 16/11/2011 à 09:05 - Modifié le 16/11/2011 à 09:31
    Démocrates et républicains ont une semaine pour trouver 1 200 milliards de dollars d'économies. Mission impossible ?


    Le compte à rebours a recommencé à Washington. D'ici mercredi prochain, la commission du Congrès en charge de la réduction du déficit budgétaire doit trouver au moins 1 200 milliards de dollars d'économies.


    Sinon... le gouvernement devra sabrer automatiquement dans les dépenses militaires et les programmes sociaux.



    En août dernier, après une bataille sanglante d'abord sur le budget 2011 puis sur le relèvement du plafond de la dette, la Maison-Blanche et les républicains du Congrès avaient fini par se mettre d'accord sur un plan de réduction des dépenses de quelque 2 500 milliards de dollars sur les dix ans à venir.


    Un plan en deux temps plutôt bancal.


    Une première tranche prévoyait des coupes de quelque 900 milliards de dollars.




    Le reste devait être décidé par une super commission composée de six élus républicains et de six élus démocrates, qui en trois mois avait pour tâche d'identifier au moins 1 200 autres milliards de coupe.


    Pour stimuler les élus, le plan prévoyait que si la Commission n'arrivait pas à formuler des recommandations d'ici le 23 novembre ou si le Congrès n'arrivait pas à les voter, le budget serait automatiquement amputé de 1 200 milliards.


    C'est ce qui s'appelle, pour reprendre une expression favorite du président Obama, "kick the can down the road".

    Soit, en français, se débarrasser du bébé...





    Radicalisation politique croissante




    Mais comme le Congrès avant eux, les douze élus se sont cassé les dents sur le plan d'économies.


    Depuis des semaines, enfermés dans une pièce sans fenêtres et nourris aux barres énergétiques et au café, ils tiennent des réunions dans le plus grand secret... dont la teneur a fini par filtrer.


    À moins d'une semaine de la date butoir, ils sont apparemment dans l'impasse, incapables de s'entendre sur une combinaison de coupes et de nouvelles recettes fiscales que tous les experts jugent nécessaires pour alléger réellement le déficit. Or les républicains refusent d'accepter le moindre penny d'augmentation d'impôts.


    Quant aux démocrates, ils refusent de sabrer dans l'assurance santé ou la retraite publique sans nouvelles recettes en contrepartie.




    Le blocage budgétaire, qui dure depuis des mois, est en partie dû à la radicalisation politique croissante du Congrès pris en otage par son aile conservatrice.

    Et en pleine campagne électorale, aucun des deux camps n'est enclin au compromis.

    "Ça a été les montagnes russes mais on ne perd pas espoir", a tenu à souligner le représentant républicain Jeb Hensarling. Mais les observateurs ne sont pas très optimistes.

    Du coup, la tension monte.

    La commission est censée rendre sa copie le 23 novembre, afin de permettre au Congrès de voter le plan au plus tard le 23 décembre.

    Si les douze élus n'ont pas réussi à présenter un plan ou si le Congrès refuse de le voter, le gouvernement devra couper automatiquement quelque 500 milliards de dépenses militaires et autant de dépenses non militaires entre 2013 et 2021.



    "Les marchés ont nié l'évidence"




    Une perspective qui affole l'armée et les lobbys militaires. Lors d'une réunion la semaine dernière, Leon Panetta, le secrétaire à la Défense, a déclaré que les coupes budgétaires auraient un effet "dévastateur".

    Ces amputations automatiques sur le Pentagone étaient censées faire pression sur les républicains pour qu'ils acceptent une hausse des taxes.

    Mais ils ont déjà menacé de faire annuler toute coupe par le Congrès.



    Une chose est sûre, si la commission échoue, cela va faire plonger un peu plus la cote de popularité du Congrès déjà au plus bas.

    Cela risque aussi de susciter de nouvelles turbulences sur les marchés et une réaction des agences de notation qui attendent que Washington mette un peu d'ordre dans ses finances.

    "Les marchés ont nié l'évidence", écrit Steven Ricchiuto, chef économiste de Mizuho Securities dans une note.

    Les investisseurs se sont focalisés sur l'Europe et "ont ignoré le manque apparent de progrès réalisés par la super commission".



    Certains parient sur une sorte de compromis-poudre aux yeux de dernière minute.

    Déjà à la Chambre et au Sénat, des élus armés de calculettes concoctent des artifices comptables.

    L'un deux consisterait à inclure les 700 milliards de dollars que la fin des guerres en Irak et Afghanistan devrait permettre d'économiser.

    Certains membres de la commission essaient de faire reporter les réformes à l'an prochain.

    Ils décideraient d'un montant de hausse d'impôts mais laisseraient à d'autres commissions du Congrès le soin d'écrire les détails.

    Une manière encore une fois de se débarrasser de l'encombrant bébé...

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  2. #2
    Senior Member Jedi Trader Avatar de ronin
    Date d'inscription
    April 2003
    Localisation
    Nord-Est
    Messages
    5 682
    ca devrait faire bouger les marchés....Attention, chaud.

    "C'était un vrai spéculateur. Un penseur avec une vision d'artiste et le courage d'un guerrier ".


    J. Livermore

  3. #3
    Senior Member Jedi Trader
    Date d'inscription
    June 2003
    Messages
    1 167

    la FED pourra-t-elle encore imprimer ??

    et la question sera ,peu ou beaucoup
    Carpe Diem (Le Cercle des poètes disparus)

Discussions similaires

  1. Pacte fiscal et règle d'or budgétaire
    Par ronin dans le forum Xenia
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2012, 12h43
  2. Tout compte fait, je me plais bien ici, au royaume des =>
    Par xenia dans le forum Analyse Technique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/09/2005, 22h49
  3. Or, banques centrales, Washington agreement
    Par kurtosis dans le forum Actions, Dérivés, Indices ...
    Réponses: 9
    Dernier message: 09/04/2004, 00h41
  4. Les titres sur lesquels je compte le plus
    Par nemo dans le forum Long et moyen terme
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/06/2003, 10h17
  5. Ouvrir un compte chez IB de HerveM
    Par neo dans le forum Dérivés
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/04/2003, 07h52

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •