Par Vincent Ganne , Analyste de Marché,
Paris, le 24/06/2013


(DailyFX.fr) - Pendant longtemps, la gestion d’actifs traditionnelle a recommandé de surpondérer les actifs risqués émergents, les grandes économies émergentes bénéficiant d’une conjonction de facteurs favorables avec forte croissance économique et absence d’inflation et de grands déséquilibres apparents. Mais la donne a changé ces derniers mois, notamment en Chine avec le ralentissement du rythme de la croissance économique et une dépendance aux exportations trop forte (un marché intérieur dont le poids n’est pas encore assez significatif).


Au Brésil, c’est le grand retour de l’inflation qui inquiète la Banque Centrale du Brésil. La baisse des actions chinoises a commencé le 4 février dernier, dans l’indifférence générale, notamment celle de Wall Street qui inscrivait de nouveaux sommets historiques. Cette incapacité à percevoir le changement de dynamique en Chine nous pénalise à présent fermement.


Le 22 mai dernier, avec le choc baissier au Japon (-7% sur le Nikkei), la baisse des actions chinoises a pris la dimension d’un mini krach, une baisse verticale qui emporte tous les supports et qui nous ramène sur les niveaux de l’été 2012.


MARCHE ACTIONS DE HONG KONG : UNE CHUTE VERTIGINEUSE


HKG 33 : graphique journalier



WALL STREET : potentiel correctif encore fort


Les actions américaines prennent enfin la mesure de la situation économique des pays émergents et du retrait progressif à venir du soutien de la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED)


Dow Jones : graphique journalier



Par Vincent Ganne, Analyste Technique pour DailyFX.fr


Pour me contacter, écrivez à vganne@fxcm.fr


Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne