Par Vincent Ganne , Analyste de Marché,
Paris, le 24/06/2013


(DailyFX.fr) - Ce début de semaine commence fort avec une poursuite de la baisse des actions internationales. Après Wall Street vendredi soir en clôture et l’Asie dans la nuit de dimanche à lundi, l’Europe s’enfonce à son tour et l’indice parisien CAC 40 est tombé comme une ancre sur son support majeur à 3592/3600 points. C’est la nature impulsive de la baisse des actions asiatiques qui pèse sur les actions européennes, avec le Nikkei et ses -7% le 22 mai dernier et la baisse de Shanghai de plus de 5% la nuit passée.


NOUS NOUS POSONS TOUS DESORMAIS UNE QUESTION NATURELLE : LES 3600 POINTS DU CAC 40 VONT-ILS TENIR ?


Cette question est légitime car il s’agit du point de départ de la hausse du mois de mai dernier, cette dernière étant à présent effacée à 100%. La rupture des 3600 points aurait des conséquences importantes sur la tendance de moyen/long terme mais les jeux sont peut-être déjà faits depuis la sortie par le bas du canal haussier journalier. Le CAC 40 se trouve dans une position intermédiaire parmi les indices mondiaux et européens.
Certains indices européens ont déjà rompu la traduction des 3600 points du CAC 40 (le point de départ de la hausse du mois de mai) et les indices les plus forts (DAX 30, Wall Street) n’ont pas encore rejoint ces niveaux.


Les indices faibles (FTSE 100 et IBEX 35 dans cette analyse) ont donné de puissants signaux de vente et les indices leaders (DAX 30 et Dow Jones) conservent un important potentiel correctif. Une conjonction de données plutôt inquiétante pour le CAC 40 et ses 3600 points.


A] LE SCENARIO DU FSTE 100 (actions britanniques) POURRAIT S’APPLIQUER AU CAC 40 :


Graphique journalier - FTSE 100 :



B] LES INDICES LEADERS CONSERVENT UN IMPORTANT POTENTIEL CORRECTIF :


Graphique journalier - DAX 30 :




Graphique journalier - Dow Jones Industrial :



ET SI 3600 CEDENT…OU VA LE CAC 40 ?


Le graphique journalier ci-dessous vous donne les rations de retracement de Fibonnaci de toute la hausse des actions française depuis l’été 2012. Le point que l’on retrouve en extension et de manière chartiste se trouve à 3358 points, soit un potentiel de baisse de plus de 250 points sur le CAC 40 pour l’été ! Un krach boursier estival ? Le débat est ouvert.


Graphique journalier - CAC 40 :





CONCLUSION :


Le CAC 40 a peut-être démarré un mini krach estival jeudi dernier en sortant par le bas d’un canal haussier de moyen/long terme. Le rythme à venir du marché baissier est encore inconnu mais tout semble mener le CAC 40 vers de nouveaux plus bas pour cet été. Tout mouvement de retour vers 3700 points serait un bon timing pour ouvrir une position vendeuse.


Par Vincent Ganne, Analyste Technique pour DailyFX.fr


Pour me contacter, écrivez à vganne@fxcm.fr


Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne